Pollution des sols : une trentaine de crèches parisiennes concernées

Une trentaine d’établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) parisiens sont installés sur des sols contenant du plomb, des solvants chlorés ou des hydrocarbures, a révélé l’association de protection de l’environnement Robin des Bois sur son site le 16 novembre dernier. Ces résultats sont le fruit d’une étude réalisée dans le cadre d’un plan national lancé en 2013 dont l’objectif était d’identifier les établissements scolaires et pré-scolaires sensibles, c’est-à-dire ceux construits sur ou proches d’anciens sites industriels (fonderies, imprimeries, garages, pressings). Le Bureau de recherches géologiques et minières a ainsi diagnostiqué 171 établissements en Ile-de-France dont 40 crèches parisiennes et constaté que les sols de 30 d’entre elles renfermaient du mercure, du benzène et du trichloroéthylène. Parmi ces structures, 9 ont été classées en catégorie C, ce qui signifie que la présence de pollutions nécessite la mise en œuvre de mesures techniques de gestion, voire de mesures sanitaires. Les 21 autres ont été placées en catégorie B - les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les personnes aux expositions aux pollutions.

Pas de danger, mais des mesures de précaution à prendre
Certaines crèches ont donc des recommandations sanitaires telles que restreindre les accès aux zones de sols à nu et de sols enherbés avec des clôtures et/ou barrières et recouvrir les sols végétalisés par un matériau synthétique ou remplacer les terres en place par des terres d’apports dont la qualité sera contrôlée avec la mise en place d’un grillage avertisseur. Philippe Hansebout, chargé de la sous-direction de l’accueil de la petite enfance à la Mairie de Paris a cependant tenu à expliquer qu’il n’y avait aucun danger pour la santé des enfants et des personnels selon les expertises menées avec l’Agence Régionale de Santé et a indiqué qu’un comité de pilotage avec la préfecture de police avait été mis en place.

Voir le diagnostic de chaque établissement


Pour aller plus loin : consulter notre dossier Comment prévenir les risques environnementaux
Article rédigé par : A.B.B.