Prévention des risques liés aux écrans : L’Educ’Ecrans, nouvel outil ludique de médiation

Hier 4 juin, la Fédération nationale des Ecoles des parents et des éducateurs (Fnepe) a annoncé le lancement officiel de L’Educ’Ecran, un nouvel outil ludique de médiation à destination des professionnels pour prévenir les parents des dangers de la surexposition aux écrans. A cette occasion, la Fnepe avait organisé une conférence de presse à la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS), avec deux intervenants : Daniel Marcelli, président d’honneur de la fédération, professeur émérite de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, président de la SPEFEADA, et Serge Tisseron, psychiatre, membre de l’Académie des technologies, créateur des « balises 3-6-9-12 pour apprivoiser les écrans et grandir ».

Les enfants maintenant exposés dès la naissance
Les experts ont mis avant l’évolution des problématiques liées à l’exposition aux écrans. Au départ, la grande question était de déterminer, études à l’appui, l’impact des images violentes - télé, jeux vidéos, ordinateur, spectacles - sur les adolescents. Un travail de recherche qui s’est progressivement élargi aux enfants.
Nouveau sujet d’inquiétude aujourd’hui : la surexposition des enfants dès le plus jeune âge aux écrans, notamment les écrans nomades - smartphone, tablettes - dont l’usage est apparu dans les familles en 2007-2008. Bien qu’aucune étude clinique n’ait encore été conduite pour prouver les effets néfastes de cette surexposition sur les enfants, de nombreux professionnels et parents en témoignent. « Depuis 4-5 ans, l’ensemble des professionnels de santé, les médecins de PMI, les personnels de crèches, de maternelle… font remonter un nombre d’éléments qui par leur fréquence et leur cohérence doivent alerter » explique Daniel Marcelli : troubles attentionnels, troubles du langage, troubles de la relation. Les enfants concernés par ce syndrome (ensemble des symptômes) ont en commun de passer un temps considérable devant les écrans. Et bien souvent, leurs parents sont eux-mêmes accaparés par leurs écrans.
Le professeur pointe ainsi les dangers d’une « double désynchronisation » : l’enfant n’a plus de synchronisation avec lui-même, car passif devant l’écran, et n’a plus d’échanges relationnels avec son parent, dont l’attention est consommée par un écran.

Accompagner les parents de manière ludique
L’Educ’Ecran a donc pour vocation de réfléchir entre parents à la place des écrans dans la famille avec de jeunes enfants (0-6 ans). C’est un support de réflexion et de débat proposé aux parents et animé par les professionnels et bénévoles chargés d’animations collectives dans le domaine de l’accompagnement à la parentalité au sein d’associations et de structures d’accueil : espaces parents en établissements scolaires, PMI, bibliothèques, centres socio-culturels, crèches, RAM…
En pratique, l’Educ’Ecran est un jeu de plateau composé de  jetons et de cartes-questions abordant 8 thèmes différents : les apprentissages, l’autorité, les relations, les rythmes, la santé, les usages, l’autonomie, le pêle-mêle. Dans l’idéal, le jeu se déroule sur trois séances. La première étape consiste à réfléchir à la place des écrans dans la famille et à leur influence éventuelle sur les enfants avec les expériences de chacun. Puis les participants sont invités à imaginer ensemble d’autres façons de faire dans les situations où leur comportement habituel les laisse insatisfaits - et à les tester chez eux. Dans la dernière séance, il s’agit de faire un retour de ces expérimentations.   

Un médiateur pour faire évoluer les pratiques
De nombreuses initiatives sont déjà à l’œuvre pour prévenir les parents des dangers de la surexposition des enfants aux écrans (campagnes, réunions d’information…), mais le sujet reste difficile à aborder avec les parents pour les professionnels car il touche leurs pratiques personnelles. Tout l’enjeu de ce nouvel outil est donc de faciliter les échanges sans stigmatiser ni culpabiliser par l’échanges d’expérience et la réflexion commune. Egalement par sa dimension de médiation : le professionnel qui anime le jeu et fait circuler la parole en toute neutralité, le jeu en lui-même.

Commander L’Educ’Ecrans (70€ hors frais de port).


Lire aussi :
Les jeunes enfants et les écrans : quelle prévention mettre en place ?
Les tout-petits et les écrans : la prévention vue par une psychomotricienne
Article rédigé par : A.B.B.