Réforme des modes d’accueil : Pas de bébés à la consigne veut un débat public avec Adrien Taquet

A 15 jours de la réouverture des crèches, Pas de bébés à la consigne a tenu une conférence de presse pour réaffirmer son opposition à la réforme des modes d’accueil en cours. Et pour officiellement inviter le secrétaire d’État à l’Enfance et aux familles à un débat public avec ses membres. Rappel des points bloquants et des professionnels de la petite enfance réunis au sein du Collectif.  

#Petiteenfanceenpéril
 Depuis maintenant quelques semaines Pas de bébés à la consigne a ouvert une plateforme dédiée aux témoignages de tous les professionnels de la petite enfance qui souhaitent raconter leur quotidien, mettre en avant leurs difficultés ou inquiétudes quant à leurs conditions de travail et la qualité de l’accueil qu’ils peuvent proposer aux enfants qui leurs sont confiés. L’idée étant d’alerter le gouvernement, en notamment le secrétaire d’État en charge des modes d’accueil, Adrien taquet, et mettre en évidence les risques d’aggravation de la situation des modes d’accueil avec la réforme en cours.
Déjà plus de 120 témoignages de professionnels, tant de l’accueil collectif et de l’accueil individuel. Certains sont poignants, d’autres dressent de simples constants. Mais tous mettent en lumière des situations tendues jouant parfois de façon très « border line » avec les règles en vigueur. Pas de bébés à la consigne espère en recueillir beaucoup d’autres notamment dès que les crèches reprendront l’accueil.

 Les 4 points bloquants de la réforme
Au cours des 2 ans de concertation, le Collectif a pu s’exprimer sur la plupart des sujets (même s’il n’a pas été toujours été entendu) mais certains points selon lui n’ont jamais été abordés et ont été découverts lors de la version finale présentée par Adrien Taquet.
Les points bloquants selon le Collectif et dont il espère qu’ils pourront être modifiés sont les suivants :

- Le calcul du taux d’encadrement. Le Collectif est farouchement opposé à la possibilité du 1 professionnel pour 6 enfants quelque soit l’âge des enfants. Cela signifie selon lui qu’un pro peut se trouver seul avec 6 bébés non marcheurs ! Dans l’immédiat Pas de bébés à la consigne préfère le statu quo : 1 pro pour 5 bébés non marcheurs, et 1 pour 8 enfants marcheurs.
- Le cas des apprentis. Les apprentis ne doivent pas compter dans le personnel d’encadrement pour 15% des effectifs, même en présence de son tuteur, comme le prévoit la réforme. Les apprentis sont en formation, donc ils ne peuvent être considérés comme des professionnels qualifiés ou diplômés.
- Le calcul du ratio 40/60%. Rappelons le ratio exigé dans les EAJE il faut à minima 40% de personnels titulaires d’un diplôme d’états et 40% de personnels qualifiés (CAPAEPE etc.). La réforme prévoit de calculer de ratio en moyenne annuelle et non journalière ce qui signifie selon le collectif qu’il y aura des temps d’accueil ne respectant pas ce ratio.
- 6 heures d’analyse de pratiques par an, ce n’est pas assez ! Le collectif en demande le double soit 1h par mois. Et souhaite aussi que pour les assistantes maternelles, l’analyse de pratiques soit de droit et ne se limite pas à une expérimentation.

D’autres points de mécontentement et revendications

- L’accueil en surnombre. Il est actuellement de 110% à 120%, et sera selon la réforme de 115%. Mais là encore le mode calcul coince : car avec la réforme il n’est plus calculé sur le nombre d’enfants accueillis mais sur le nombre d’heures d’accueil possible.
- Les 5 m2 en zones denses et leur calcul. Là encore Pas de bébés à la consigne n’est pas d’accord avec ce critère de « densité de population ». Et surtout s’oppose à ce que dans le calcul des m2 soit compris les salles de change, les couloirs ou les espaces de sommeil. Seuls les lieux de vie des enfants devraient être pris en compte.
- La direction d’EAJE de moins de 40 places. Pas de bébés à la consigne souhaite que même pour les » petits établissements » une expérience professionnelle en petite enfance soit obligatoire avant tout prise de fonction de direction.
- Les micro crèches. Elles sont dans le collimateur du Collectif qui est contre l’augmentation de leur capacité d’accueil à 12 et critique, étant donné leur mode de financement en mode Paje, le fait qu’elles ne soient pas accessibles à toutes les familles.

Appel à un débat public avec Adrien Taquet
Pas de bébés à la consigne a été reçu une fois par Adrien Taquet lors de sa prise de fonction. Depuis, malgré les journées de mobilisation, le ministre a laissé son cabinet discuter avec les représentants du collectif. Le Collectif y voit une sorte de mépris… et souhaite vivement avoir un débat public avec Adrien taquet sur cette réforme dont il ne veut pas. En tout cas en l’état. Une réforme qu’il juge avoir été conçue plus  pour les gestionnaires que pour les professionnels de terrain. Une réforme  qui selon lui, met en péril la qualité de l'accueil proposé aux familles.  Une réforme sur laquelle il entend encore peser. Il ne baisse pas la garde et n'exclut pas de nouvelles journées de mobilisation d’ici l’été.
Et pour le débat, l’invitation est lancée …
A suivre.
 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 14 avril 2021
Mis à jour le 04 mai 2021

GRAND MAÎTRE SORCIER RETOUR AFFECTIF RAPIDE Grand maître marabout sorcier vaudou, le grand prêtre et grand voyant, roi des puissant vaudou au Bénin, grand marabout puissant sorcier des travaux occulte vaudou et grand spécialiste des problèmes de couple, rituel de retour affectif rapide en 7 jours, retour affectif rapide le plus efficace , grand maître marabout spécialiste des rituels de retour affectif définitif. Retour rapide de votre bien aimé en 7 jours avec les puissances et les pouvoirs de grand marabout spirituel des fétiches sorcier vaudou. Et pour plus d'information visitez mon Site Web: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com Quelque soit votre situation je tiens à vous aider à résoudre tous vos problème de vie et très rapide avec une voyance claire et rapide. Vous qui avez des problèmes familiaux, problèmes de la sorcellerie, les malchances vous entoure, problèmes avec la justice, protection contre les mauvais sorts, rituel de désenvoûtement et envoûtement, devenir riche, avoir plus de la chance, les impuissances, contactez moi pour tous vos problèmes et vous aurez une satisfaction parfaite. Tout problème à une solution. CONTACT: Téléphone WhatsApp : +22 997 638 657 E-mail: contact.marabout.vaudou@gmail.com Site-Web: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com/