Réouverture des crèches : le point sur les aides

 Les aides aux places fermées pour les crèches et micro crèches devraient être maintenues au moins jusqu’à la fin du déconfinement progressif. Et une nouvelle aide pour les places rouvertes depuis le 11 mai devrait être adoptée. C’est encore officieux, mais la confirmation officielle devrait être annoncée mercredi 3 juin à l’issue du conseil d’administration de la Cnaf.

 Maintien du 17€ ou 27 € par jour et par place fermée
Bonne nouvelle pour tous les gestionnaires de crèches : en principe l’aide de 17€ par place fermée et par jour pour les crèches et micro crèches à gestion privée (lucrative ou associative) et de 27€ pour les EAJE gérés par des collectivités territoriales sera maintenue au moins jusqu’ à la fin du déconfinement progressif, c’est-à-dire sans doute jusqu’au 1 septembre voire même peut- être jusqu’à la fin de l’année. Le Secrétariat d’État de Christelle Dubos a donné son feu vert et le prochain CA de la Cnaf, prévu mercredi prochain, le 3 juin, devrait se prononcer en ce sens. C’est une façon de tenir compte des ouvertures partielles dues aux contraintes sanitaires : des groupes de 10 enfants maximum; et s’il y en plusieurs, ces groupes ne doivent pas se croiser et partager les mêmes locaux. Ce qui évidemment entraine la poursuite de fermetures de places pour bon nombre de structures, eu égard à leurs locaux. Cette aide est donc exclusivement destinée aux places fermées pour raisons sanitaires.

10€ par jour et par place ouverte
Autre bonne nouvelle, il semble que le gouvernement ait pris conscience du surcoût entraîné par les consignes sanitaires imposées aux crèches pour leur réouverture :  gel hydro-alcoolique, masques, ré-agencement des locaux, produits virucides, protocoles de désinfection et nettoyage etc. Pour tenir compte de ces surcoûts, le CA de la Cnaf devrait voter une aide forfaitaire de 10€ par jour et par place ouverte, quel que soit le statut du gestionnaire : public, privé lucratif ou associatif. Là encore probablement jusqu’à la fin du déconfinement progressif, c’est-à-dire au moins durant tout l’été.
Ces deux mesures viennent compenser les lourdes pertes enregistrées par les crèches lors du confinement. Certaines - notamment les micro-crèches- ayant tiré la sonnette d’alarme, leur survie étant en cause.

Pour les assistantes maternelles exerçant à domicile ou en MAM, rien n’est encore acté sur d’éventuelles aides : poursuite du chômage partiel ou aides spécifiques pour les MAM agréées pour plus de 10 enfants mais ne pouvant les recevoir dans le respect des consignes sanitaires du guide ministériel « COVID-19-Modes d’accueil ».

 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 31 mai 2020
Mis à jour le 31 mai 2020