Santé Publique France : 10 fois moins de cas de rougeole en 2020

Grace à la vaccination ROR devenue obligatoire en 2018 et aux  mesures barrières instaurées par le gouvernement contre le Covid-19 depuis mars 2020,  il y a eu dix fois moins de cas de rougeole en 2020 comparé à 2019 a annoncé Santé publique France dans son bulletin épidémiologique publié le 1er avril 2021.

Avec les mesures barrières le virus de la rougeole a peu circulé
Seuls 240 cas de rougeole ont été déclarés en 2020 contre 2 636 durant l’année 2019. La circulation du virus de la rougeole n’a d’ailleurs été observée que durant le premier trimestre 2020 puis, d’avril 2020 jusqu’au cours du1er trimestre 2021, le virus n’a plus circulé. Pour Santé Publique France cette baisse n’est pas uniquement due à l’obligation vaccinale par le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) des nourrissons depuis 2018(1ère dose de vaccin ROR  à 12 mois et 2nde dose entre le 16 et 18 mois) mais a « très probablement été favorisée par les mesures gouvernementales mises en place pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 ».  Le virus de la rougeole, très contagieux se transmet par les voies respiratoires quand on tousse ou qu’on se mouche et par la salive. Grace à l’application des  gestes barrières, du port du masque, de la distanciation physique ou du couvre-feu, sa circulation a été stoppée.

Les 0-1 an davantage atteints
Les enfants de moins d’un an ont été les plus touchés avec 5,3 cas/100 000 habitants (42,7cas pour 100 000 habitants en 2019) contre 0,36 cas/100 000 habitants pour le reste de la population. Ce qui représente 15,8% de l’ensemble des 240 cas.  Rappelons que cette maladie infectieuse, à déclaration obligatoire entraine l’éviction de la collectivité.

Aucun décès dû à la rougeole en 2020
Chez les enfants de moins de 1 an non vaccinés, la rougeole peut entrainer des complications graves (pneumonies, encéphalites, surinfection ORL…) Cela survient dans 18 cas pour 100.000 avant l’âge de 1 an. Seule une couverture vaccinale de 95% pour les deux doses et un renforcement du rattrapage vaccinal chez les adolescents et les jeunes adultes permettra d’éradiquer la rougeole. Santé Publique France précise que parmi les 240 cas de rougeole, 72 ont été hospitalisés dont 3 en service de réanimation. « 23 cas (9,5%) souffraient de pneumopathie (dont 19 hospitalisés). Aucun cas d’encéphalite, ni aucun décès n’a été signalé. »
Santé Publique France insiste sur la nécessité pour les professionnels de santé de vérifier systématiquement et mettre à jour le statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole de toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980. Elle précise aussi qu’ « il est impératif de protéger les personnes à risque de formes graves et non vaccinables, grâce à une immunité de groupe optimale au niveau de leur entourage direct et plus largement, dans la population générale, ainsi que de mettre en œuvre la prophylaxie post-exposition en cas de contact avec un cas. »

Source : Santé Publique France 
 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 05 avril 2021
Mis à jour le 05 avril 2021