Santé Publique France : Les accidents de la vie courante , 1ere cause de décès chez les 1-4 ans

Dans son dernier bulletin épidémiologique Santé publique France a analysé la mortalité par accident de la vie courante(AcVC), en France, en 2016 selon le sexe, l’âge, le type d’AcVC, la lésion traumatique, le lieu de décès et la région. L’organisme a également analysé les principales évolutions par âge et par type d’AcVC depuis 2012. Sans surprise les AcVC constituent la première cause de décès chez les enfants de 1 à 4 ans.

20000 décès dus aux AcVC sur la période 2012-2014
Au sein des traumatismes, les accidents de la vie courante (AcVC) sont définis comme « l’ensemble des traumatismes non intentionnels, à l’exception des accidents de circulation et des accidents du travail ». Ils regroupent les accidents domestiques (à la maison et ses alentours), de sports et de loisirs, les accidents scolaires, etc. En France les AcVC sont source de 5 millions de recours aux urgences, plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations et plus de 20 000 décès en moyenne sur la période 2012-2014.

Suffocations et noyades en tête des causes de décès chez les petits avant 4 ans
En 2016, chez les moins de 15 ans, 58% des décès par traumatismes ont concerné un AcVC. Les AcVC ont été responsables de 1% de l’ensemble des décès chez les enfants de moins de 1 an et de 20% de l’ensemble des décès chez les enfants de 1 à 4 ans. En comparaison, ils ont représenté 11% de l’ensemble des décès chez les 5-14 ans. Les suffocations accidentelles causées par l’inhalation et l’ingestion d’aliments provoquant une obstruction des voies respiratoires a été la cause principale avec 84% du total des décès par suffocations. Elles ont entraîné 2.8% des décès par AcVC chez les moins de 1 an et ont été la première cause de décès par AcVC dans cette classe d’âge. Chez les 1-4ans ce sont les noyades qui arrivent en tête des causes de décès avec 1.2%. Les chutes sont peu responsables de décès jusqu’à 4 ans  puisque seuls 0.3% des décès tant chez les moins de 1 an que chez les 1-4 an sont consécutifs à une chute.

Les suffocations à l’origine de la moitié des AcVC avant 1 an
Chez ces très jeunes les noyades représentent la troisième cause d’AcVC (10%) suivies des chutes (5%). En deuxième position avec 30% des cas viennent les AcVC de cause indéterminée.

Les noyades en tête des AcVC chez les 1-4 ans
Les noyades chez les seuls 1-4 ans, ont représenté 36% des décès par AcVC, suivies des suffocations (11%) puis des chutes (10%). Les accidents en lien avec une exposition à la fumée, au feu ou aux flammes ont représenté 10% des décès chez les 1-4 ans.

Les AcVC 1ere cause de décès chez les 1-4 ans
La tendance est à la baisse puisque le nombre de décès par AcVC a diminué de 10% chez les moins de 15 ans entre 2012 et 2016.Ils demeurent toutefois la première cause de décès chez les enfants de 1 à 4 ans représentant 20% des décès totaux de cette classe d’âge devant les tumeurs (13%) et les malformations congénitales et anomalies chromosomiques (11%).

La prévention des AcVC chez les enfants de moins de 15  ans : une priorité  dans  la  stratégie  nationale de santé 2018-2022
 « La baisse des  décès par AcVC chez les enfants sur la période 2012-2016, déjà constatée sur la période 2000-2012, pourrait être attribuée en partie aux campagnes de prévention et au renforcement de la réglementation sur les produits manufacturés pour enfants mis en place depuis plusieurs années. Les efforts doivent se poursuivre » indique la Direction générale de la santé.

Source : BEH N° 16 | 26 octobre 2021

 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 27 octobre 2021
Mis à jour le 01 décembre 2021