Sophie Marinopoulos en charge d’une mission sur l’éveil culturel et artistique

La Ministre de la Culture Françoise Nyssen vient de confier une mission sur l’éveil artistique et culturel de la petite enfance à la psychologue-psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un domaine assez spécifique : celui de la parentalité. Et lui demande de lui remettre un rapport sur le sujet en décembre 2018.
Dans sa lettre de mission, la Ministre précise : « La petite enfance constitue le moment fondateur de l’éveil à soi, aux autres et à l’environnement. L’éveil artistique et culturel dès la petite enfance est bien plus qu’un préambule à l’éducation artistique et culturelle. C’est véritablement le moment où prend racine l’ouverture aux arts et à la culture, grâce à l’expérience et à l’émerveillement suscités par la rencontre des artistes et des œuvres (…).L’éveil artistique et culturel peut être un des leviers pour lutter plus largement contre la ségrégation culturelle en touchant l’ensemble des accompagnants , que ce soit les professionnels de la petite enfance , les parents, les fratries , les grands-parents .(…) ».

La mission de Sophie Marinopoulos s’inscrit bien sûr dans la lignée du protocole d’accord pour l'éveil artistique et culturel des jeunes enfants, signé en 2017 par les Ministères de la Culture et de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes repris depuis par le Ministère d’Agnès Buzyn. Et dans le prolongement de la Rencontre nationale sur l’éveil artistique de décembre dernier. Mais aussi dans le contexte du futur plan de lutte et de prévention contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Groupe de travail et rapport en fin d’année
Françoise Nyssen explique ainsi sa commande : « (…) Je vous confie une mission devant permettre de proposer des réflexions et un plan d’action pour que la culture soit au cœur de l’accompagnement du lien parent/enfant, de la petite enfance, en lien avec le secteur social, de la santé, de la famille de l’éducation et de l’écologie. »
La Ministre précise d’ailleurs les axes de travail qu’elle souhaite voir prendre par la mission. Et propose trois grands volets.
Sophie Marinopoulos va donc réunir un groupe de travail (la première réunion ayant eu lieu la semaine dernière) pour recenser les bonnes pratiques et initiatives et proposer, dans son rapport, des pistes de travail et d’améliorations. Elle devra selon les souhaits de la ministre avoir à l’esprit la mixité sociale et proposer des « actions concrètes de prévention, d’intégration, d’égalité, de solidarité auprès des parents et des professionnels ».
Et plus généralement « proposer des axes concrets et opérationnels d’une politique culturelle à dimension sociale en faveur du lien parent/enfant (…). Et recommande la Ministre « vous pourrez à cet égard proposer des dispositifs incitatifs. »
La Mission de Sophie Marinopoulos travaillera évidemment en lien avec les groupes de travail mis en place conjointement par la DGCS et la culture, groupes initiés lors de la rencontre de décembre dernier. Pour mémoire, depuis la fin du mois d’avril, quatre groupes de travail ont commencé à se réunir. Ils le feront jusqu’au mois de septembre date à laquelle ils restitueront leurs réflexions et conclusions.  Réunissant environ 25 représentants de la Culture et de la Petite enfance, chaque groupe travaille sur un thème et des objectifs particuliers : la gouvernance (travailler à la coordination des dispositifs et outils territoriaux.
) ; recours ou non recours et la démocratisation culturelle (étudier les freins et les leviers pour cette politique) ; la création, programmation, diffusion (susciter la création et la diffusion des créations et des projets à destination des tout-petits et de leurs accompagnants) et enfin la formation introduire l’éveil artistique et culturel dans les référentiels de continue et initiale).


 
Article rédigé par : C.L