Une étude sur les assistantes maternelles souligne leur rôle dans l'éveil des tout-petits

Réalisée par une sociologue et encadrée par l’UNAF et l’UFNAFAAM, une étude qualitative d’observation ethnographique au domicile des assistantes maternelles met en lumière des pratiques professionnelles souvent invisibles. Un travail inédit qui explique le rôle des assistantes maternelles dans l’éveil, la socialisation et le développement du jeune enfant. Et met en évidence les bienfaits de l'accueil individuel.

Au domicile de 20 assistantes maternelles

L'étude a été menée auprès de vingt assistantes maternelles de différentes régions de France : l’Île-de-France, la Bretagne, les Hauts-de-France et l’Occitanie. Les résultats s'avérent trés gratifiants pour les assistantes maternelles dont le métier est souvent sous-estimé, voire même critiqué ou toujours comparé à celui des professionnels de l’accueil collectif. Dans leur communiqué de presse, l’UNAF et l’UFNAFAAM expliquent d’ailleurs qu’ils « militent pour une véritable amélioration de la formation initiale et continue, une modernisation du métier, une meilleure solvabilisation pour garantir un accès à toutes les familles, le lancement de recherches sur l’apport de ce mode d’accueil pour les jeunes enfants et la promotion du métier auprès des jeunes professionnels et des parents ».
Les points forts de cette étude  ( sur laquelle nous reviendrons dans un article plus complet) permettent zoomer sur des aspects invisibles et peu étudiés du travail des assistantes maternelles et soulignent notamment  l’importance de la découverte d’un nouvel environnement - différent de son environnement familial - pour l’enfant.

Éveil et socialisation
En ayant observé les tout-petits accueillis au domicile des assistantes maternelles, la sociologue a pu observer la complicité et les émotions qui se manifestent entre les enfants (car l’assistante maternelle accueille la plupart du temps plusieurs enfants) et avec l’adulte. Les relations tissées avec les assistantes maternelles permettent à l’enfant d’apprendre durant sa vie quotidienne grâce aux nombreux échanges et discussions. C’est cet apprentissage implicite qui fait le succès de l’accueil individuel : « Au travers les différents jeux, les assistantes maternelles rencontrées soutiennent les apprentissages cognitifs et de motricité, sans pour autant le formuler ».  Mais l’étude montre aussi l’intérêt des sorties en compagnie de l’assistante maternelle, que ce soit pour aller faire   des courses ou jouer au parc, qui participent d’une socialisation au sens large.

Un accueil personnalisé
Les assistantes maternelles accueillant plusieurs enfants, elles doivent jongler avec les besoins de chacun souvent d'âge différent. Ce qu’elles font très bien en nouant une relation privilégiée avec chacun gestes, regards, sourires, soins et portage les bébés, échanges b-verbaux et vraies conversations avec les plus grands.
 
Des relations avec les parents  conviviales mais parfois tendues
Les assistantes maternelles nouent la plupart du temps des relations de confiance avec les parents des enfants accueillis. Mais il arrive qu’il y ait des tensions dans cette relation employeurs) salariés pas toujours faciles à régler tant la proximité est grande. L’étude révèle que les professionnelles trouvent alors peu de soutien et d’aide pour régler le problème ni auprès des Ram ni auprès des PMI. Et pourtant en cas de vrai conflit l’intervention d’un tiers est nécessaire et essentielle.

Nous reviendrons sur cette étude très prochainement comme sur celle portant 5 initiatives originales mixant accueil chez l’assistant maternel et en crèche que l'UNAF vient aussi de publier.


 
Article rédigé par : Nora Buissigny
Publié le 05 février 2020
Mis à jour le 06 février 2020