Vaccination contre le Covid-19 : le SNPPE demande que les pros de la petite enfance soient prioritaires

Le Syndicat national des professionnels de la petite enfance (SNPPE) a fait paraître un communiqué dans lequel il explique que les pros de la petite enfance doivent être parmi les professionnels prioritaires et ainsi pouvoir se faire vacciner au plus vite contre le covid-19.

« Nous demandons, à être parmi les professionnel.le.s prioritaires pour que, sur la base du volontariat, nous puissions être vacciné·e·s dans les meilleurs délais. Et ce, afin de garantir un accueil des jeunes enfants dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire possibles », demande le SNPPE dans un communiqué. 
Il souligne ainsi que de par leur métier les pros qui accueillent des enfants ne peuvent respecter les distances de sécurité. Les tout-petits ont besoin de proximité. Par ailleurs, le SNPPE estime que le port du masque (classique ou inclusif) par les professionnels ne peut pas durer dans le temps, pour le bien-être et le bon développement des enfants. Par ailleurs, le SNPPE fait remarquer que les « suspicions de COVID chez les professionnel·le·s de la petite enfance, entraînent des absences et des difficultés dans les différents services, des manques de personnel pour accueillir les enfants. » Et ajoute que « les cas de COVID chez les professionnel·le·s de la petite enfance, entraînent des fermetures partielles ou totales des EAJE, entraînant elles-mêmes des difficultés pour les parents qui doivent alors garder leur enfant et s’absenter de leur travail. » Pour toutes ces raisons, selon le SNPPE, les pros de la petite enfance doivent donc être parmi les professionnels prioritaires à la vaccination contre le covid-19.

422 127 personnes vaccinées depuis le 26 décembre
La vaccination contre le covid-19 en France a commencé le 26 décembre 2020 et, depuis, selon les derniers chiffres rendus publics par le Ministère de la Santé et des Solidarités, 422 127 personnes ont été vaccinées. Celles-ci faisant partie des publics prioritaires c’est-à-dire : 
  • « les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
  • l’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées. »
A noter que dès aujourd’hui, la campagne de vaccination s’ouvre au grand public. Les personnes de plus de 75 ans ainsi que les personnes dites vulnérables à très haut risque peuvent à leur tour se faire vacciner en prenant rendez-vous.

Voir le communiqué du SNPPE
Article rédigé par : C.F.
Publié le 18 janvier 2021
Mis à jour le 18 janvier 2021