Vaccination des enfants de 0-2 ans contre le méningocoque B recommandée en région Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis 2022, la Haute autorité de santé (HAS) recommande la vaccination contre le méningocoque B des nourrissons dès 2 mois et avant l’âge de 2 ans dans le calendrier vaccinal. Devant, l'émergence d'une nouvelle souche (IIM) en Auvergne-Rhône-Alpes l’Agence régionale de santé a défini 3 actions préventives :

- La vaccination pour les enfants âgés de 0-2 ans recommandée dans deux secteurs géographiques : une zone autour de Chambéry, représentant 115 communes de Savoie, de l’Isère et de l’Ain et une zone dans l’Est lyonnais représentant 90 communes de l’Ain, de l’Isère et du Rhône. Les parents des 0-2 ans ont reçu un courrier les incitant à se rapprocher de leur médecin. Pour rappel la protection du nourrisson après vaccination complète (deux doses et un rappel) est d’au moins 3 ans.
- Le remboursement du vaccin à 100 %. Celui-ci étant délivré gratuitement dans des centres de vaccination ou des officines dont la liste est disponible sur le site de l’ARS pour les personnes sans mutuelle.
- La  mise en place d’un numéro vert (0 800 100 378) pour informer sur la campagne de vaccination.

Une infection pouvant être grave
Le méningocoque se transmet par contact rapproché et prolongé avec un malade ou un porteur sain. Bégnine dans la majorité des cas, l’infection à méningocoque B peut dans certains cas provoquer des maladies très graves (méningites ou septicémies) et conduire au décès(10% des cas). L’infection se manifeste le plus souvent par de la fièvre, des maux de tête importants avec vomissements.
2 symptômes doivent particulièrement alerter et faire contacter le 15 :
• une fièvre élevée mal tolérée,
• et/ou une ou plusieurs taches rouges ou violacées d’apparition rapide (purpura).
Des gestes barrières à instaurer
Comme toute maladie respiratoire transmise par les gouttes de salive, on s’en protège en
- Évitant les contacts rapprochés (moins d’1 mètre) et prolongés ;
- Portant un masque ;
- Se lavant régulièrement les mains ou avec  une solution hydro-alcoolique ;
- En toussant ou éternuant dans son coude ou dans un mouchoir(un mouchoir à usage unique qu’on jette).
Voir toutes les recommandations de l'ARS

 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 15 août 2022
Mis à jour le 25 août 2022