LABEL VIE

Les bienfaits de la végétalisation du lieu d’accueil sur les jeunes enfants

La présence du végétal et donc de la nature auprès des jeunes enfants améliore leur santé globale, participe au développement de leur motricité, génère de l’apaisement dans les groupes ou encore développe l’empathie. A l’inverse, lorsque la connexion avec le végétal est trop rare, cela peut conduire au « syndrome de manque de nature » qui favorise des effets négatifs comme l’anxiété ou l’obésité. Les conseils de Label Vie pour végétaliser les lieux d’accueil.
La nature, un formidable terrain de jeu
Un espace végétalisé permet aux enfants d’interagir avec du vivant ce qui favorise leur développement sensoriel et sa créativité.  C’est un moyen de stimuler leur émerveillement, leur faire rencontrer le vivant et leur apprendre à le respecter. Créer ce lien, cette connexion dès le plus jeune âge va permettre d’ancrer la nature dans leur écosystème.
Au sein d’un lieu d’accueil, la richesse des expériences de nature va également permettre de proposer une variété de jeux et activités aux enfants. La nature est tout l’inverse d’un espace vide qu’il faut remplir de jeux et jouets, elle est riche et variée en formes, matières, couleurs, textures... Un enfant dans un espace naturel trouvera intuitivement de quoi observer, manipuler, imaginer des jeux et des histoires.
D’ailleurs deux des meilleurs jouets de tous les temps, seraient finalement le bâton et la terre d’après le magazine de nouvelles technologie Wired!

La végétalisation, une climatisation naturelle
Dans un contexte de réchauffement climatique, avec des effets comme la multiplication des canicules et vagues de chaleur, la végétalisation des espaces est une solution efficace pour réduire significativement les températures.





Le végétal est une véritable climatisation naturelle qui peut faire baisser jusqu’à 10 degrés la température en particulier en ville.  Les végétaux en hauteur (arbres ou plantes grimpantes) génèrent de l’ombrage naturel (barrière contre les rayons du soleil) en laissant passer les courants d’air chargés par le feuillage en humidité, offrant une ombre rafraichissante.
Les arbres sont donc les meilleurs alliés pour créer un rempart contre le soleil et ses effets néfastes. Bien plus efficaces que l’ombre artificielle créée par un parasol ou une toile.
Au-delà de l’aspect fraicheur, un espace végétalisé contribue aussi à réduire les inondations (phénomène aggravé par la bétonisation des sols), éliminer les polluant de l’air, stimuler la biodiversité et donc améliorer la santé publique.
Réduire les cours bétonnées et végétaliser son espace , c’est donc réduire les effets de la chaleur et l’impact sur l’environnement, améliorer la santé de chacun et créer des activités ludiques et bénéfiques pour les enfants.

Comment mettre en place un espace végétalisé dans son lieu d’accueil ?
Quand on souhaite aménager un jardin ou un espace planté, il est important de se demander comment favoriser la présence d’une grande diversité d’espèces végétales et animales et de ne pas se cantonner à faire du remplissage de vert. Voici quelques étapes clés et astuces à connaitre si vous souhaitez végétaliser votre lieu d’accueil.

1. Désimperméabiliser les sols / Débétonner le sol
Il faut tout d’abord retrouver un sol naturel où le vivant peut effectuer son travail, où l’eau peut s’infiltrer etc. Cela passe donc pas la débétonnisation de l’espace car retirer le béton pour retrouver un sol « libre ».
 Voici l'exemple d’un accompagnement vers une cour végétalisée de la crèche Le Magicabou (Croquis d’un exemple d’accompagnement à la végétalisation de la cour de la crèche Magicabou, avant/après réalisé par l’équipe de Label Vie)



Une fois le vrai sol retrouvé, on pourra suivre les quelques conseils suivants :
• Laisser les herbes spontanées si vous ne cultivez pas autre chose (entre deux cultures)
• Faire  les apports en matière organique nécessaires en fonction de la qualité de votre sol et des besoins de vos plantes (compost, fumier, crottin…)
• Se réjouir de la présence d’insectes dans le sol, apprendre à les reconnaitre, et les laisser aérer, décomposer, et travailler le sol à votre place !
• Pailler, couvrir le sol, permet de le protéger et de le nourrir (les insectes se chargeront de décomposer la matière)  
• Semer des engrais verts si vous ne cultivez pas à certaines saisons (mélange de plantes qui vont nourrir le sol)


2. Planter des arbres ou des arbustes


Pour obtenir l’effet ombrage souhaité et un meilleur confort thermique, on choisit des arbres à croissance rapide, à grand développement pour obtenir de l’ombre rapidement.
Ex d’arbre : tilleul, platane, murier platane
Dans un jardin, pour favoriser le vivant et « imiter la nature » il est intéressant de planter plusieurs strates donc associer herbes (pelouses, potager, prairie fleuri), arbustes (massif aromatiques ou fruitiers, haie) et arbres. Cela crée des habitats plus complexes, donc plus favorables à une diversité d’animaux et une meilleure circulation de ces derniers.

3. Si vous avez déjà un espace naturel
Un conseil au printemps :   Ne tondez pas ! Laisser fleurir !
Laissez plutôt fleurir les espèces et la nature suivre son cycle.
Comme le dit le dicton “en mai tonte à l’arrêt” !

4. Vous êtes hors sol ? Vous n’avez pas de cour ?
Vous pouvez tout de même agir ! Par exemple, mettre en place des bacs de jardinière, des plantes grimpantes, planter des arbustes ou des plantes aromatiques.
Des petites actions mais qui vont tout de même jouer leur rôle en tant que végétaux et permettre aux enfants d’être sensibilisés !

Quelles activités faire avec les enfants et comment organiser son espace végétal ?
Jouer dans un espace végétal constitue une activité à part entière à réaliser avec les enfants, c’est un lieu d’apprentissage et d’émerveillement où les enfants peuvent :
• Se promener : on pourra créer des petites allées en copeaux ou en stabilisé (sol sable + chaux), bordés de plantations (pourquoi pas aromatiques)
• Se cacher : proposer des massifs/groupes d’arbustes ou vivaces
• Se mesurer: pour cela il faudra planter de beaux arbres, de différentes tailles et formes
• Grimper: planter des végétaux accessibles aux enfants, résistants et qui (re)poussent vite
• Développer ses sens: pour faire des activités telles que sentir une herbe aromatique, cueillir un petit fruit et le goûter. Planter des plantes comestibles permet de se rassurer sur les plantes toxiques, de connaître ce que l’on a au jardin.
• Observer les insectes : mettre en place des abris à insectes, ménager des espaces plus sauvages (sans intervention humaine)



 
Publié le 13 juin 2022
Mis à jour le 22 juin 2022