Message d'erreur

Éducation alimentaire

21 ateliers d’éveil au goût et aux 5 sens

Carole Ligniez
Education alimentaire
« Dans notre rapport aux aliments, beaucoup se joue avant 6 ans. Mon souhait par ce livre est de transmettre aux parents et professionnels de la petite enfance une approche simple de l’éducation alimentaire, qui encourage la confiance des enfants en leurs perceptions et ouvre leur palette alimentaire en douceur, et de donner des clés pour éviter les principales erreurs » explique Carole Ligniez, diététicienne-nutritionniste et formatrice, auteure de "Education alimentaire, 21 ateliers d'éveil au goût et aux 5 sens ". L’ouvrage propose des ateliers à faire avec les jeunes enfants. Ateliers testés par l’auteur avec des assistantes maternelles, dans des LAEP ou encore en école maternelle.
Ce livre est un projet qui tenait vraiment à cœur à Carole Ligniez. « Je l’ai mûri pendant 4 ans. J’avais remarqué qu’il y avait des livres de cuisine, des manuels de conseils assez généraux sur l’éducation alimentaire, mais rien qui puisse constituer un outil pédagogique pour les professionnels de l’éducation et de la petite enfance. » L’ambition de ce livre est donc de combler ce manque.

Pourquoi commencer cette éducation alimentaire dès la toute petite enfance ?  Parce que à ces âges-là, les enfants ont leurs premiers rapports avec les aliments. C’est donc important de leur faire sentir, toucher … jouer ». Des jeux avec des aliments ? Voilà de quoi choquer nombre de parents et de pros. « Il faut seulement qu'il y ait un cadre, explique Carole Ligniez, qui assume complètement ces ateliers-jeux . Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi. Mais pour le petit, tout passe par les 5 sens, alors oui il faut qu’il puisse les toucher … ce qui ne veut pas dire faire des batailles de nourriture. »
Le message que la diététicienne veut faire passer aux professionnels notamment est clair : l’éducation alimentaire ce n’est pas compliqué. Il faut juste qu’elle passe par les sens pour que les enfants puissent se reconnecter avec leur environnement. C’est important par exemple de leur faire sentir un champignon, parce qu’il sent le terre … et qu’il vient de la terre. Et cette approche fonctionne avec les bébés dès 7 ou 8 mois.
Mais cette éducation doit aussi s’accompagner de mots pour décrire les sensations Au fond, ce qui est recherché c’est d’éviter que les enfants aient trop d’appréhension face à la nouveauté, qu’ils affûtent leurs sens, s’ouvrent à une vaste palette alimentaire et prennent confiance en eux.

Tout un programme résumé dans ce livre très concret et pratique (21 ateliers minutieusement décrits pour être facilement mis en œuvre), mais ouvert aussi sur des zooms plus théoriques qui permettent aux professionnels de donner du sens à ce qu’ils proposeront aux enfants, à travers ces jeux autour de la nourriture qui permettent toutes sortes de découvertes mais aussi d’apprentissages. Des éclairages indispensables à la fois d’ordre nutritionnels, psychologiques ou scientifiques. Et qui permettent aussi d’insister sur les erreurs à éviter. Donner des textures lisses trop longtemps aux petits, ne pas forcer un enfant mais l’inciter à goûter sans se décourager (il faut parfois 10 essais), ne jamais forcer en quantité et ne pas priver de dessert…

Ce livre, qui est né du vécu de l’auteur, est facile à utiliser tant pour les professionnels de crèche que pour les assistantes maternelles.
Article rédigé par : C.L
Publié le 02 avril 2019
Mis à jour le 09 avril 2019