L’enfant, l’animal, une relation pleine de ressources

Sous la direction de Daniel Marcelli et Anne Lanchon
Livre L
Daniel Marcelli, pédopsychiatre, professeur émérite de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Président de la Fnepe*, expliquait lors d'une conférence**,: « Quand un être humain vous regarde, cela peut être source d’inquiétude car il s’attend à quelque chose. Mais quand un animal vous regarde, il offre son regard avec une forme d’innocence, de bonté, de bienveillance. C’est un élément très soignant pour beaucoup d’enfants. »

Ce lien entre l’enfant et l’animal, source de tant de possibles, Daniel Marcelli le développe dans cet livre choral qu’il co-dirige avec Anne Lanchon, journaliste, rédactrice en chef de la revue L'école des parents, et écrit avec dix autres spécialistes - notamment des psychologues, une puéricultrice et une psychomotricienne. Cet ouvrage aborde de manière très large la relation qui se crée entre le tout-petit, l’enfant, l’adolescent et l’animal familier, qu’il soit un chien, un cheval, un oiseau ou même un dauphin. Un vaste sujet sur lequel il propose quelques clés de compréhension et de réflexion.

Daniel Marcelli l’introduit en rappelant l’attirance naturelle qui s’opère entre le tout-petit et l’animal. Deux êtres qui s’expriment surtout à travers la communication non-verbale, réagissent au comportement des autres en lisant leurs émotions et leurs attitudes... Des points communs qui leur permettent de se comprendre très facilement ! Et cette relation peut se développer dans tous les domaines, tout au long de la vie.

Le livre s’intéresse dans un premier temps à la place de l’animal au sein de la famille où il est souvent un véritable compagnon de jeu, de découvertes et de partage. Chiens, chats, chevaux, dauphins, perroquets… Chacun dans ses particularités peut jouer un rôle dans les liens d’attachement, la sécurité affective, la libération des émotions et des processus cognitifs, le développement de la motricité et la conquête de l’espace du jeune enfant. Parce qu’il ne juge pas, ne trahit pas, l’animal l’apaise et le sécurise.
A l’adolescence, la relation avec l’animal change car le grand enfant vit de nouvelles choses. Le corps qui change, les peurs liées à la perte de repères, les débordements des émotions, le respect des règles, la confiance en soi, l’agressivité… Dans cette période angoissante, l’animal familier peut être un partenaire soutenant car, lui, reste constant.

Les auteurs soulignent ainsi comment l’animal familier est à même d’influencer le développement socio-émotionnel de l’enfant. Et pourquoi il trouve toute sa place auprès des personnes présentant des troubles du spectre autistique qui peuvent montrer de réels progrès à son contact. L’ouvrage explique alors en quoi consiste la médiation animale avec les enfants. Témoignages et retours d’expérience à l’appui, il s’agit de comprendre par exemple les bienfaits de l’intervention d’un chien d’éveil auprès des enfants aveugles de naissance, d’un cheval auprès des enfants atteints d’autisme, ou même d’un chien dans le domaine de la protection de l’enfance… « Tous sont convoqués tour à tour pour devenir de précieux auxiliaires des thérapeutes », décrit Daniel Marcelli.

Puis les auteurs s'attachent à replacer l’animal familier dans toute la symbolique qui l’entoure. Les petits surnoms d’animaux donnés aux enfants ou encore l’omniprésence des animaux dans la fiction.  

Un livre qui éclaire, fait du bien, qui intéressera tous ceux qui accompagnent les enfants, ravira les amoureux des animaux, et peut-être convaincra les plus sceptiques… Il constitue en tout cas un bon socle de réflexion, à l’heure où justement en France, les lieux d’accueil du jeune enfant, que ce soit la crèche ou le foyer de l’assistante maternelle, sont soumis à des règlementations très strictes qui les privent quasiment toujours de la présence des animaux.


* Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs
** Colloque Animaux-Animômes
13
Article rédigé par : Armelle Bérard Bergery
Publié le 21 décembre 2018
Mis à jour le 21 décembre 2018