Biblio Pro

Lire en chantant des albums de comptines

Sylvie Rayna, Chloé Séguret, Céline Touchard
Livre lire en chantant des albums de comptines
Lire en chantant des albums de comptines relate la recherche menée sur les pratiques de lecture avec les tout petits par L.I.R.E à Paris. Cette association créée en 1998 a pour objectif de familiariser les enfants dès leur plus jeune âge avec les livres, les images et les textes, de leur en donner le goût et de contribuer ainsi au développement de leur personnalité et à la prévention de l’échec scolaire. Elle cherche aussi à favoriser l’insertion des enfants et des familles les plus démunies, souvent éloignées du livre, en fondant l’accompagnement social par une démarche culturelle. Son travail avait fait l’objet d’une première publication en 2011, intitulée « On ne lit pas tout seul ! Lectures et petite enfance ». 

Ce second ouvrage expose tout d’abord les fondements d’ordre psychologique, musicologique, linguistique et psychanalytique qui justifient cette nouvelle recherche. Maya Gratier, professeur de psychologie à l’université de Nanterre note  que «  ce sont les mélodies, les rythmes et les intonations de la voix qui sont le mieux perçus par le fœtus dans le milieu intra-utérin ». Elle rappelle aussi que les compétences communicationnelles des tout petits s’exercent tout d’abord dans les « protoconversations pendant lesquelles les adultes et les bébés se parlent et vocalisent en se regardant dans les yeux et en s’écoutant mutuellement ». Les comptines, utilisant à la fois le répertoire de la langue et celui de la musique sont particulièrement adaptées pour favoriser l’expression des émotions, le développement de la mémoire et de l’attention car  les formes de communication du bébé dans les premiers mois sont plus proches de la musique que du langage. Le psychanalyste Laurent Danon-Boileau vante l’intérêt de « différents aspects de la lecture faite aux enfants » qui « contribuent au déploiement de leur capacité de parole ». Il explique que « quand on lit des comptines (…) il y a tout un jeu qui s’instaure sur les suites sonores… leur mise en jeu particulière du langage incite l’enfant à se souvenir de  choses qu’il ne comprend pas et qui ne s’éclairciront qu’ultérieurement ». Il précise que « ce n’est pas seulement le récit entendu qui donne à l’enfant le sens de la structure en succession, mais aussi la matérialité du livre et des pages que l’on doit tourner. » 

Lire en chantant des albums de comptines raconte aussi le cheminement de deux associations engagées dans l’activité de lecture avec les tout petits à Paris et à Montréal, la façon dont le chant s’est invité dans la pratique de chacune d’elles, ainsi que les conclusions convergentes de ces expériences parallèles. L’ouvrage rend aussi compte des points de vue différents qui se sont exprimés parmi ceux et celles qui ont mené ces expériences, des différences d’appréciation, des appréhensions… Des débats qui ont eu lieu entre les membres du personnel de la petite enfance et de la façon dont chacun a cheminé à sa manière et avec sa personnalité propre. Cet aspect est particulièrement intéressant parce qu’il montre la nécessité (et ses conséquences positives) de la discussion pour le travail en équipe. Lire-chanter des comptines, en utilisant le support d’un album, cela permet de familiariser l’enfant et sa famille avec le livre, de marquer le début ou la fin d’une activité, cela contribue à rassurer, apaiser, réconforter les petits, cela facilite l’intégration de parents non francophones… 

Le récit des séances en PMI et pouponnière et dans les bibliothèques, la description des réactions des enfants, les cahiers de bord exposant la méthode utilisée sont passionnants. Ils apportent des idées concrètes, procurent des bases de travail et d’organisation qui seront utiles à des pros qui ont envie de tenter l’expérience avec un enfant ou un groupe d’enfants. Ce livre est tout entier inspiré du désir d’optimiser le travail mené avec les enfants les plus jeunes, de mener une réflexion sur les liens entre jeu et lecture, entre chant et lecture. Il défend, en bousculant les frontières traditionnelles, l’intérêt d’inviter les bébés à une activité nouvelle : le « lire-chanter ». Pour ce faire, il fait également le point sur la qualité des livres de comptines publiés par différents éditeurs et conseille d’en utiliser certains qui ont fait leurs preuves dans la pratique.
23
EditeurErés
CollectionEnfance et parentalité
Article rédigé par : Nicole Amram
Modifié le 30 août 2017