Ma vie de bébé

De 0 à 3 ans, les mystères de son petit cerveau en développement

Héloise Junier - Christophe Besse
Couverture ma vie de bébé
Vous connaissez tous, Héloïse Junier, cette jeune femme talentueuse et multi-casquettes. Elle est psychologue notamment en crèche mais aussi journaliste et signe nombre d’articles sur notre site. Et surtout,  bien que maman de deux jeunes enfants, elle est infatigable et à trois idées à la minute qu’elle finit par concrétiser !
La dernière en date vient de donner naissance à un savoureux livre-BD  qui met en scène Noah, de sa vie in utero à sa rentrée à l’école maternelle et sa famille : ses parents, un papa cool et une maman flippée, perfectionniste, des grands- parents très différents et un couple d’amis aux idées pas toujours en phase avec celles de ses parents-débutants.

Noah raconte avec humour et sagesse, impertinence et tendresse, bon sens et naturel les trois premières années de sa vie. L’astuce, c’est que cette BD humoristique est nourrie de données scientifiques  et  d’informations sérieuses. Une vulgarisation  originale de toutes les connaissances mises en lumière par les neurosciences affectives, sociales et cognitives mais aussi des fondamentaux de la psychologie et du développement du jeune enfant. Elle nous permet en quelque sorte une plongée dans le cerveau des tout-petits

C’est bien séquencé, bien illustré (Christophe Besse a visiblement été tout de suite sur la même longueur d’onde qu’Héloïse) avec des niveaux de lecture différents : le descriptif de la situation, une explication argumentée (les pages consacrées « aux écrans, ma drogue à moi »   sont exemplaires, tout comme celles sur la tétine) et il y toujours le point de vue de Noah du haut de ses 2, 3, 6 mois puis 1, 2 ou 3 ans. Les séquences autour du langage (areuh areuh, gouzi gouza) ou celle intitulée « l’épreuve de la flaque d’eau » sont à la fois savoureuses car pleines d’humour et de second degré mais aussi tellement vraies ! Au passage Héloïse Junier via  son petit porte-parole Noah, tord le cou à quelques idées reçues comme « une fessée n’a jamais fait de mal à personne » par exemple ! 

Le livre se termine sur l'arrivée de Noah dans sa classe de maternelle. Un peu perplexe devant tant d'injonctions négatives, il semble se dire : que diable suis-je venu faire dans cette galère ? Il semble entrevoir que l'école est un autre monde où on lui demandera beaucoup (beaucoup trop peut-être ...).

Mine de rien Héloïse parvient, sans pontifier ni culpabiliser, à signer là une sorte de manuel d’éducation des temps modernes. Et cela fait mouche. Auprès des parents qui vont se sentir moins seuls, moins démunis et plus en phase avec les compétences, capacités et émotions de leur petit enfant, mais aussi auprès des pros qui y retrouveront (ou y découvriront) des notions importantes mais que pris dans le tourbillon de leurs activités et de l’accueil au quotidien, ils ont tendance à oublier peut-être. Une petite piqure de rappel souriante et sympas.

Conclusion : c’est malin, instructif, efficace. Et drôle, très drôle. On s’attache à ce petit Noah si futé, si aimant et bienveillant avec ses parents ! Parents sur lequel il porte un regard  parfois moqueur mais toujours tendre sans jugement, sans malice bien qu'acéré … Il est plein d’espoir sur leurs capacités à évoluer,  à apprendre  au fur et à mesure qu’il grandira. Car il va poursuivre « leur éducation »  en leur faisant comprendre dans chaque situation conflictuelle ou devant chaque difficulté ou progrès, ce qu’il ressent, ce qu’il peut ou ne peut pas faire ou comprendre, comment son jeune cerveau fonctionne, pour les faire patienter. Chaque chose en son temps.

Conclusion bis : on adore, on vous le conseille pour vous, pour offrir en cadeau de naissance ou npour le laisser à disposition dans la salle de pause de la crèche ou la salle d’attente de la PMI… Bref à mettre entre  toutes les mains *

* j’ai même surpris mon petit-fils de 5 ans  en train de le « lire » avec attention !


 
17,90
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 02 mai 2021
Mis à jour le 02 mai 2021