Un bébé n'attend pas

Réparer, soigner et prévenir la détresse chez le tout petit enfant

Antoine Guedeney
Couverture livre Antoine Guedeney Un bébé n
« Je vais partir l'année prochaine à la retraite, c'était le moment d'écrire ce livre qui est d'abord un livre de transmission », informe Antoine Guedeney, levant par la même occasion toute ambiguïté sur son contenu. Non, il ne s'agit pas d'un livre de puériculture pour les parents, mais bien d'un récit d'une carrière particulière - de l'aventure d'une vie même - qui s'adresse aux professionnels de la petite enfance en particulier et à tous ceux qui s'intéressent au développement précoce des bébés en général.

« J'adore entrer en contact avec les bébés, j'aime leur parler, jouer et rire avec eux, j'aime les observer, j'aime leur extraordinaire curiosité et leur formidable vitalité », écrit-il pour expliquer sa vocation. « D'où me vient ce souci du bébé qui serait seul, isolé, retiré en lui-même et que personne ne verrait souffrir ? » interroge-t-il pour analyser ses choix professionnels.

Avec méticulosité mais aussi beaucoup de sincérité, le pédopsychiatre internationalement reconnu pour ses travaux sur la psychopathologie périnatale, le retrait relationnel du jeune enfant, l'attachement et l'évaluation du développement précoce, regarde dans le rétroviseur pour relater son parcours singulier, le transmettre au plus grand nombre et, à quelques mois de la retraite, passer « le relais » avec ses mots, ses questionnements et ses recommandations pour que les bébés n'attendent plus.

À travers son cheminement, ses doutes et ses rencontres, il explique comment s'est forgé son credo : toujours privilégier la pratique à la théorie. Il rappelle la très lente prise en compte des besoins du bébé, rend hommage aux pionniers et aux pionnières – John Bowlby, Jenny Aubry-Roudinesco, Myriam David – et à ses maîtres - Serge Lebovici et Michel Soulé – et explore le retrait relationnel du bébé, signal d'alarme, qui l'a amené à élaborer l'échelle l'ADBB (Alarme Détresse BéBé) pour dépister précocement et intervenir vite auprès des bébés qui souffrent.

Le propos est dense, parfois pointu et critique, mais toujours argumenté et instructif. Il montre surtout le chemin qu'il reste encore à parcourir pour favoriser en France un attachement sécure et stable de tous les bébés… sans attendre.
 
22,90
Article rédigé par : Anne-Flore Hervé
Publié le 12 octobre 2021
Mis à jour le 17 octobre 2021