Témoignage : Moi, Julie G, assistante maternelle en colère

Julie G, alias la blogueuse Lily Myrtille, est assistante maternelle. Elle aime son métier mais n’hésite pas à râler quand ça ne va pas. Elle avait écrit un billet à la fois drôle et indigné à propos qui l’interrogeait sur ses projets de bébé et poussé un grand coup de gueule contre Pajeemploi et ses dysfonctionnements. Voici aujourd’hui son témoignage sous forme de tract à propos du 19 novembre, jour de fête et de grève pour les assmat !

 
Le 19 novembre, fête des assistantes maternelles. Nous, assistantes maternelles, sommes des milliers en France.
Nous accueillons vos enfants. Nous prenons soin d'eux dès leur plus jeune âge pendant plusieurs années parfois. Nous donnons des biberons, nous changeons les couches... Mais pas seulement. Nous veillons à leur sécurité physique et affective. Nous jouons avec eux, nous leur proposons des activités d'éveil correspondant à leurs besoins dans un cadre familial. Nous, assistantes maternelles, devons sans relâche nous battre pour la reconnaissance de notre métier! Aujourd'hui, 19 Novembre, nous exerçons notre droit de grève pour continuer d'exercer notre profession.

Bonne fête Nounou...
Nous demandons le retrait de l'article 49 du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale qui nous obligera à nous inscrire sur le site monenfant.fr et renseigner nos coordonnées et nos disponibilités au mépris de la protection de nos données. Nous sommes menacées de retrait d'agrément si nous ne nous plions pas à la loi, ainsi qu'une probable radiation de Pôle Emploi.

Nous dénonçons également les graves dysfonctionnements de Pajemploi qui depuis Janvier 2019 nous fournit des bulletins de salaires erronés. Mais pire encore, les erreurs dues à un bug informatique privant de nombreux parents employeurs de complément de mode de garde et les prélevant de cotisations sociales exorbitantes. Cette situation endette des familles, ainsi que des assistantes maternelles qui se retrouvent impayées voir même licenciées !

Nous réclamons la médecine du travail afin d'avoir une véritable reconnaissance de nos maladies professionnelles. Nous sommes en contact constant avec de jeunes enfants, nous sommes contraintes de vérifier la vaccination obligatoire pour chaque enfant accueilli sous peine de sanctions, et pourtant, personne ne se soucie de nous...

Nous nous battons pour l'accès aux formations ! La plupart d'entre nous se forme sur leur temps personnel alors que nous travaillons déjà 50 heures par semaine! Concernant nos formations, nous cotisions chaque mois, et début Octobre nous apprenons que les formations sont suspendues faute de budget... Toujours plus de demandes de la part de la PMI et des parents, mais encore faudrait-il nous en donner les moyens humains et financiers. Nous souhaitons la reconnaissance de notre statut de professionnel de la Petite Enfance exerçant dans un cadre familial.

Voici pourquoi aujourd'hui nous exerçons notre droit de grève afin de vous sensibiliser à notre situation. Nous le faisons également afin de protéger vos enfants. Si nous ne sommes pas écoutés, il sera peut-être dans un futur proche, impossible pour vous de choisir votre assistante maternelle...
Alors pour vous,

Pour nous,
Et surtout pour eux...
Le 19 Novembre : SOUTENEZ-NOUS !

 
Article rédigé par : Lily Myrtille, blogueuse et assistante maternelle
Publié le 15 novembre 2019
Mis à jour le 18 novembre 2019