L'agenda des manifestations

Nathalie Vicarini, présidente d’Ensemble pour l’Education : « Le Train Petite Enfance et Parentalite répond aux besoins d’information des parents et des pros »

A l’origine avec son association Ensemble pour l’Education de la Petite Enfance du Train Petite Enfance et Parentalité qui va parcourir la France du 2 au 20 novembre, Nathalie Vicarini est une femme de convictions. Ce train est l’aboutissement de 20 ans de travail dans la petite enfance. Elle explique ici la genèse et les objectifs de cette belle expo itinérante.
DR
Nathalie Vicarini
Les Pros de la Petite Enfance : Comment est né le train Petite Enfance et Parentalité ?
Nathalie Vicarini : D’une rencontre entre Michel Fremder, président de Trains expo SNCF et les membres de notre association Ensemble pour l’Education de la petite enfance. L’idée étant de partager les bonnes pratiques et les ressources avec le plus grand nombre de parents et de professionnels. Nous avons entrepris deux tours de France pour rencontrer les Elus. A cette occasion nous avons fait deux constats : premièrement il y a sur tout le territoire des pépites, des initiatives extraordinaires en faveur de la petite enfance dont personne n’a connaissance. Deuxièmement il y a aussi une pauvreté grandissante. Par exemple dans une grande ville du Sud de la France, chaque jour une maman sort de la maternité avec son bébé sans savoir où aller. A la lumière de tout cela notre ambition pour ce Train Petite enfance et Parentalité c’est de mieux accompagner les parents et les professionnels dans leurs rôles respectifs. Par rapport aux 35 pays de l’OCDE nous sommes en France largement en-dessous de la moyenne pour la qualification des professionnels de la petite enfance. Or travailler auprès des jeunes enfants demande des compétences et des connaissances solides.
Nous avons aussi constaté en préparant ce Train Petite Enfance et Parentalité que parents et professionnels sont en demande. Le Train répond donc à un besoin d’information, de partage, de connaissances, de réflexions.

Pourquoi associer parents et professionnels ?
Il est temps de parler un même langage pour mieux se comprendre. Les bonnes pratiques doivent sortir des crèches pour avoir un impact. Tous les pays avancés impliquent les parents. Je pense notamment au programme « Sure Start » en Angleterre.

Quel est le thème de ce Train ?
Il est double. D’une part il s’agit d’apprendre à mieux connaître les enfants à la lumière des neurosciences et des dernières découvertes pédagogiques. L’enfant a tous les potentiels en lui mais porte aussi toutes les fragilités. D’où le deuxième thème du Train : la bienveillance éducative. L’idée étant que parents et professionnels se forment à la bienveillance éducative.
Autour de ces deux thèmes, nous aurons 300 m de contenus, (le train fait la longueur de 2 TGV) organisés autour de 5 thématiques.

De quoi êtes-vous le plus fière ?
D’avoir réussi à rassembler et fédérer des éclairages différents, les neurosciences, la psychologie et la psychanalyse parce qu’aujourd’hui il y a une convergence de points de vue pour mieux comprendre le développement de l’enfant. Nous avons aussi réussi à réunir 70 mécènes / partenaires - très différents - autour de ce projet.

Le Train prend-il en compte l’accueil individuel ?
Oui nous nous sommes intéressés à tous les types d’accueil. D’ailleurs à Saint-Malo les 17 et 18 novembre, nous célébrerons la Journée nationale des Assistantes Maternelles. Il y aura deux journées pédagogiques pour et avec elles.

Quelle est votre ambition à travers ce train qui sillonnera la France durant 18 jours ?
Nous souhaitons répondre aux besoins, aux attentes des parents et professionnels. Et ceux que nous rencontrons disent : « Merci. C’est formidable ce que vous faîtes. Car vous venez vers nous. »
Dans ce Train Petite Enfance et Parentalité, il n’y a rien de mercantile. Pas de cadeaux, de goodies ou de gadgets.
Il y aura des conférences bien sûr, 8 à 13 par jour. Avec des conférenciers d’horizons divers, des médecins, des psychologues, des pédagogues. Tous ne viendront pas de Paris mais beaucoup au contraire seront des « régionaux » car les ressources sont sur place. Mais surtout au fil des voitures, les visiteurs seront invités à vivre des expériences sensorielles très variées. Par exemple la visite démarre par une expérience « in utero » où l’on a reproduit ce que le fœtus ressent et entend dans le ventre maternel. Ensuite on se met dans les pas du bébé et de l’enfant. Ce sera informatif mais ludique et interactif. Le train permettra aussi de faire connaître les vidéos de la Série « Dis- moi ». Une série coproduite avec le Québec qui, explications scientifiques à la clef, prône la bienveillance éducative à travers des scénarios de la vie quotidienne des jeunes enfants sur leur lieu d’accueil.

La dernière étape, gare du Nord à Paris, le 20 novembre est particulièrement importante à vos yeux. Pourquoi ?
C’est la Journée internationale des droits de l’enfant. Ce sera vraiment une journée dédiée aux enfants. Il y a aura même des débats entre enfants de 6 à 12 ans. Jacques Toubon le Défenseur des Droits remettra son rapport. Et on déroulera une fresque de 10 m de long qui aura été réalisée au fil des étapes par les visiteurs à qui on aura demandé de laisser une trace de leur passage. Il y aura aussi un arbre aux émotions où les visiteurs du train raconteront leurs plus grandes émotions d’enfance. Une immense girafe symbole de la bienveillance éducative et de la Communication Non Violente.

A titre personnel, ce Train Petite Enfance et Parentalité c’est l’aboutissement de vos convictions et combats professionnels ?
Oui cela fait 20 ans que je travaille sur ces sujets : la bienveillance éducative, l'égalité des chances et la lutte contre les inégalités dès le plus jeune âge, etc. Mais c’est le travail de toute une équipe. On est tous alignés, partageant une même vision pour la petite enfance.


Dates, programme et inscriptions sur : train-petite-enfance-parentalité.org. A ce jour 16 700 professionnels sont déjà inscrits aux conférences et il reste encore quelques places ainsi que pour visiter le train

NB. L'association Ensemble pour l'Education de la petite enfance a besoin de bénévoles dans chaque ville-étape. Si vous êtes disponible , appelez le : 01 70 22 71 00
Article rédigé par : Propos recuillis par Catherine Lelièvre
Modifié le 19 novembre 2017