Assistantes maternelles : 8 bonnes raisons d’établir un projet d’accueil

Le projet d'accueil est un document écrit dans lequel l’assistante maternelle présente son offre d’accueil et décrit son travail en tant que professionnelle de la petite enfance. Beaucoup d’assistantes maternelles ont un projet d’accueil, mais pas toutes. Pourtant, un tel document peut être un outil précieux. A plus d’un titre. Voici en 8 points-clefs les avantages pour une assistante maternelle à établir un projet d’accueil. Par Jeanne Capodano, juriste spécialisée, médiatrice et formatrice.
iStock
assistante maternelle qui joue avec bébé
1. Le projet d'accueil donne un cadre professionnel à la pratique de l'assistante maternelle
Le projet d’accueil de l’assistante maternelle contient ses modalités d’accueil, ses valeurs professionnelles, son projet éducatif, son positionnement dans la relation avec l’enfant et sa famille, les règles de vie dans son espace de travail. Il peut être annexé au contrat de travail. Il va servir de fondement à sa pratique tout au long de l’accueil de l’enfant.
Sachant que les structures d’accueil collectif ont toutes un projet éducatif qui encadre leurs pratiques, le fait pour l’assistante maternelle d’avoir également un document qui encadre ses pratiques renforce son statut de professionnelle de la petite enfance. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour l’assistante maternelle de mettre ses compétences en valeur.

2. Le projet d'accueil donne un sens au travail de l'assistante maternelle
Dans son projet d’accueil, l’assistant maternel explique ce qu’elle fait et pourquoi elle le fait. Par exemple, les différentes activités sont présentées en lien avec les besoins de l’enfant, les modalités d’adaptation de l’enfant et l’utilisation des objets transitionnels comme le doudou sont expliqués en lien avec la sécurité affective de l’enfant. Ou encore l’aménagement de l’espace est présenté en lien avec la sécurité physique de l’enfant (comme le fait de protéger les plus petits dans un espace dédié) et la volonté d’offrir divers espaces de jeu est expliqué en lien avec les étapes de développement de l’enfant.
Ceci montre que le travail de l’assistante maternelle n’est pas le fruit du hasard : au contraire il est préparé, réfléchi et tout ce qui est mis en place pour accueillir l’enfant est fait de manière professionnelle, c’est-à-dire à partir des besoins des jeunes enfants.  


3. Le projet d'accueil facilite la communication avec les parents lors de l’embauche
Lors de la recherche d’un emploi, un projet d’accueil rédigé de manière claire et structurée, aidera l’assistante maternelle à se faire connaître et à trouver de nouveaux employeurs. L’idéal est de le présenter sur un site internet dédié à sa pratique, ou bien de le remettre aux parents lors de l’entretien d’embauche.
Le fait d’avoir un document qui reprend son projet d’accueil aidera aussi l’assistante maternelle lors de l’entretien d’embauche. Dans ce cas, le document peut être utilisé comme fil conducteur, ce qui facilitera l’entretien.
Le fait de passer par un écrit est d’autant plus utile que les parents peuvent lire le document avant l’entretien d’embauche, le relire après l’entretien, en discuter entre eux, poser des questions.

4. Le projet d'accueil aide à vérifier la compatibilité avec son futur employeur
Lors de l’entretien d’embauche, le projet d’accueil permet de s’assurer de l’adéquation entre l’assistante maternelle et les parents, notamment sur les valeurs éducatives. Par exemple si des parents demandent à l’assistante maternelle d’éviter de prendre l’enfant dans les bras car à la maison ils ne le font  pas non plus, pour des raisons de principes éducatifs… L’assistante maternelle va-t-elle accepter un tel contrat ?
C’est pourquoi le projet d’accueil doit être élaboré avec soin et mentionner ce qui est important pour l’assistante maternelle en termes de valeurs éducatives.

5. Le projet d'accueil contribue à créer une relation de confiance avec les parents
Lors de l’entretien d’embauche, les parents doivent prendre une décision à propos d’une professionnelle qu’ils ne connaissent pas (à priori) et à qui ils s’apprêtent à confier leur bien le plus précieux : leur enfant. Le fait d’avoir accès au projet d’accueil de l’assistante maternelle va les sécuriser, car ils pourront prendre une décision sur des critères concrets, en plus de leur  impression générale et de leur ressenti (qui compte aussi). Plus ils auront d’informations sur comment leur enfant sera accueilli, plus ils seront en confiance.
De plus, les questions abordées dans le projet d’accueil vont répondre à des inquiétudes légitimes de la part des parents, qu’ils n’exprimeront pas forcément de manière spontanée. Par exemple, le fait de rappeler dans le projet d’accueil les mesures de sécurité appliquées chez l’assistante maternelle ou lors d’un déplacement dans son véhicule va rassurer les parents. Tout comme le fait d’inscrire la bientraitance de l’enfant comme une valeur essentielle dans son projet d’accueil, avec des exemples concrets (par exemple communiquer avec l’enfant avec respect et bienveillance). Autre exemple qui contribuera à les rassurer : le fait que l’assistante maternelle explique dans son projet d’accueil qu’elle se positionne dans un rôle de partenariat avec les parents mais « ne prend pas la place » des parents.  

6. Le projet d'accueil aide à gérer les conflits avec les parents employeurs
En cas de difficulté, le projet d’accueil permet de rappeler les modalités initiales sur lesquelles l’assistante maternelle et les parents se sont mis d’accord lors de l’embauche.
Par exemple, si un parent à un moment donné ne respecte pas l’espace privé de l’assistante maternelle, les « règles de vie » chez l’assistante maternelle, sur lesquelles chacun s’était mis d’accord initialement peuvent être rappelées. Ou bien si un conflit survient au sujet d’un élément relatif à l’enfant, par exemple autour du besoin de varier son alimentation, l’assistante maternelle peut s’appuyer sur ses valeurs professionnelles (la bientraitance) et sur son projet éducatif (le respect des besoins physiologiques de l’enfant) pour susciter un échange avec les parents, suggérer une modification, trouver des solutions ensemble…
A la limite, le rappel des valeurs professionnelles de l’assistante maternelle peut lui permettre de justifier sa décision de mettre fin à un contrat, lorsque qu’elle estime que ces valeurs ne sont pas respectées et que malgré tous ses efforts, elle n’a pas réussi à améliorer la situation.

7. Le projet d'accueil permet de se différencier par rapport aux autres assistantes maternelles
Le projet d’accueil est unique et personnel : il est élaboré par chaque assistante maternelle en fonction de ses spécificités. Il peut donc contenir des informations qui inciteront un parent à s’adresser à une professionnelle plutôt qu’à une autre, en raison de la compatibilité entre l’offre de l’assistante maternelle et les souhaits des parents.
Par exemple, le fait de proposer des horaires atypiques peut être un atout majeur. De même, le fait d’accueillir des enfants porteurs de handicap, ou bien de proposer des repas bio sont des spécificités qui permettent de se différencier. Des compétences liées au parcours de vie de l’assistante maternelle (interculturel, langues étrangères) peuvent être mises en valeur. Certaines activités (éveil musical, jardinage…) ou des sorties à la ludothèque, au RAM, sont autant d’élément utiles à mentionner. Chaque assistante maternelle a ses propres compétences et spécificités qu’il est possible de valoriser dans son projet d’accueil.

8. Le projet d'accueil contribue à valoriser la profession  d'assistante maternelle
A travers le projet d’accueil de l’assistante maternelle, les parents peuvent constater les avantages liés à ce mode d’accueil : un accueil personnalisé, une flexibilité, un nombre d’enfants accueillis relativement restreint, un environnement familial, une relation privilégiée avec le professionnel, la liberté de choisir le professionnel avec qui l’on se sent le plus en confiance pour accueillir son enfant…Le projet d’accueil de l’assistante maternelle est donc un outil qui contribue à valoriser la profession.
Article rédigé par : Jeanne Capodano
Publié le 29 octobre 2018
Mis à jour le 02 novembre 2018