Hygiène : 5 pratiques à modifier dans les lieux d’accueil

Parfois par méconnaissance ou par habitude et toujours en croyant bien faire, il y a des gestes d’hygiène pratiqués dans les lieux d’accueil qui sont de fausses bonnes idées ! Elles sont soit inefficaces, soit inutiles, soit dangereuses pour les enfants accueillis et le personnel qui en a la charge. Le point avec Sylvie Guillou, docteur en chimie qui propose ses solutions alternatives.
lavage mains enfants
1. Laver les mains des enfants avec les lingettes bébés
Les composants de ces lingettes ne sont pas sans risques en fonction de vos critères d’achat (présence d’allergènes liés au parfum, conservateurs, substances irritantes pour la peau, pollution si biodégradabilité minimale et augmentation des déchets dans les poubelles). Il n’y a pas de rinçage ensuite, si les enfants vont à table, il est fort probable qu’ils ingèrent un peu de composants qui ne sont pas prévus pour cela…une intoxication lente est possible…alors qu’il est facile de leur laver les mains au lavabo avec rinçage.
• En l’absence de point d’eau adapté, vous pouvez opter pour des carrés polaires mouillés, vous verrez, les mains sont propres juste en utilisant de l’eau. L’investissement est minime, pour 6€ vous pouvez confectionner 120 carrés de 11*11cm, soit 5 centimes le carré ! Pour les sorties extérieures, j’imagine une boite hermétique contenant les carrés humidifiés…qu’en pensez-vous…n’hésitez pas à raconter vos essais positifs…ou négatifs.

2. Désinfecter à chaque fois la table utilisée par les enfants
En structure d’accueil petite enfance, il est coutume de pulvériser le produit nettoyant désinfectant sur les tables à chaque fois qu’elles ont été utilisées. Ces pratiques favorisent la dispersion dans l’atmosphère de microparticules des composants, avec pour résultat une agression directe des voies respiratoires du personnel et la pollution de l’air intérieur en produits potentiellement dangereux pour les enfants. Comment faire ? Déjà en pulvérisant le produit sur la lavette va limiter sa dispersion dans l’air.
• Le secret est d’investir dans des lavettes microfibres plutôt que d’utiliser les vieux tissus coton de récupération ou les intissés car ceux-ci n’enlèvent que 15% des souillures. La microfibre humide lavera les tables sans aucun produit pour autant qu’elles ne soient pas trop sales quand même !
• Une désinfection des tables est justifiée une fois par jour, ici vous devez choisir le produit adéquat chez votre fournisseur habituel c’est à le moins nocif…demandez les fiches de données de sécurité avant toute commande. Une alternative qui fait ses preuves, une solution de vinaigre blanc que vous laisser agir 5 minutes avant de rincer. Sinon tournez-vous vers les produits éco certifiés green life « éco détergent à base d’ingrédients bio », garantis sans risque pour l’environnement et la santé.

3. Désodoriser les pièces avec une bombe assainissante d’atmosphère
Nous sommes tous sensibles à des degrés différents aux odeurs, en EAJE, la salle de change est la pièce la plus odorante et la tentation est grande de « Pchitter » un parfum qui absorbe / masque les odeurs. Attention, ces « Bombes » sont néfastes pour notre santé, elles agressent les voies respiratoires.
• Il existe une solution écologique et économique, le Bicarbonate, saupoudrez le dans le sac poubelle et disposez-en en soucoupe sur les hauteurs, efficacité garantie et santé préservée.
 
4. Utiliser des huiles essentielles pour améliorer la qualité de l’air intérieurPour lutter contre les mauvaises odeurs et l'assainissement de l’air, les huiles essentielles sont tentantes, les laboratoires nous vantent leur qualité, mais attention, elles sont tellement puissantes que des effets secondaires sont connus et les consultations constatées surtout pour des petits et les très jeunes enfants sont en première ligne, alors, abstenez-vous.
• La solution : ouvrir en grand les fenêtres, en courant d’air, 10 minutes, en hiver, cette technique permet de limiter le refroidissement des pièces, le chauffage pallie rapidement à la sensation de froid !

5. Laver le linge à 90°C quotidiennement pour le désinfecter
Je rencontre des équipes qui sont persuadées que laver le linge à 90°C est indispensable tout en utilisant une lessive désinfectante. Des cycles à 60°C sont suffisants pour garantir la propreté du linge et si le linge est pendant 55 minutes brassé dans une eau à 60°C, le cycle est assez !
• Pour désinfecter le linge, je vous conseille de prendre du percarbonate de soude, moins allergisant que les désinfectants à base d’ammonium quaternaire couramment utilisés. Vous le trouverez dans toutes les bonnes drogueries.
Article rédigé par : Sylvie Guillou
Publié le 29 janvier 2018
Mis à jour le 30 janvier 2018