Parcours professionnels

Les micro crèches d’Arnaud et Sabine : la reconversion d’un couple

Il était dans la finance, elle dans le marketing. Lui rêvait de créer son entreprise, elle fille d’entrepreneur n’était pas contre. Ensemble, ils ont choisi la petite enfance. En 2 ans, ce couple de jeunes parents a monté Demain 2 pieds*, petit réseau de micro-crèches. Retour sur le parcours de deux passionnés.
Arnaud et Sabine De Fromont
« J’avais envie d’être indépendant professionnellement et de me lancer.  C’est un peu le rêve de tout le monde d’ailleurs. » C’est un heureux concours de circonstances qui a permis à Arnaud de monter son projet, car au départ ce n’était que le sien. D’une part, la mise en place par sa banque d’un Plan Social pour l’Emploi (PSE) qui lui a permis de partir dans de bonnes conditions et de pouvoir prendre le temps de murir un projet sans galère financière. D’autre part, la possibilité donnée aux sociétés privées de gérer des crèches. C’est décidé, son projet sera dans la petite enfance. « J’adore les enfants », explique Arnaud, déjà papa d’un garçon de 9 ans et d’une fille de 8 ans.  La création et la gestion de micro-crèches lui semblent plus abordables que celles de grosses structures de 40 ou 60 berceaux. Mais Arnaud ne se sent pas de travailler seul et souhaite s’associer avec un professionnel du secteur de la petite enfance. Finalement, proposer à sa femme lui semble une évidence et Sabine a tout de suite été emballée. « L’idée d’être à son compte la titillait aussi, mais elle n’aurait peut-être pas franchi le pas. Là, c’était l’occasion ! ». 2013, l’année charnière : Arnaud et Sabine démissionnent et l’aventure commence.

Un bac + 5 et un CAP petite enfance
Une condition s’impose quand même : que l’un des deux obtienne une certification. D’abord, pour pouvoir exercer dans la micro-crèche et ainsi assurer les remplacements. Surtout, pour avoir un minimum de crédibilité au moment de l’embauche des personnels et auprès des parents. C’est ainsi qu’après une école de commerce et un master dans le luxe, Sabine décide de préparer un CAP Petite Enfance, qu’elle obtient en 6 mois. Diplôme en poche et après avoir obtenu l’agrément de la PMI, le duo peut ouvrir sa première micro-crèche : « Demain 2 pieds » voit le jour en janvier 2015. La structure a pour vocation d’accueillir les enfants en accordant une grande importance à leur développement, leur bien-être et à leur éveil sensoriel. Par ailleurs les enfants ont chaque semaine des ateliers d’éveil linguistique en anglais, ce qui ravit les parents. Petite touche personnelle à l’intérieur : des jolies cabanes pour faire rêver les petits.

Chacun son rôle : lui la gestion, elle les ressources humaines
« Je vous donne 3 mois pour divorcer » : ce genre de réflexions fait rire jaune Arnaud. « Bien sûr que c’est compliqué de travailler en couple, d’ailleurs je connais peu de gens autour de moi qui le ferait. Mais quand ça marche, c’est génial ! » La difficulté, c’est qu’il n’y a pas de barrière entre leurs vies professionnelle et personnelle. Ils travaillent ensemble, vivent ensemble et font tourner quasiment toutes leurs conversations autour des micro-crèches. Comme nous l’explique Arnaud, ce qui se passe au travail se répercute à la maison, et inversement, en bien ou en mal. « De toutes façons, c’est ça le mariage : ensemble pour le meilleur et pour le pire ». Le couple relativise et en retire surtout les bons côtés.
Bon point, leurs caractères sont complémentaires. « Je suis le bulldozer qui fait avancer les choses, elle est celle qui me fait mettre de l’eau dans mon vin ». Lui gère les finances, la compta, la gestion, la trésorerie ; elle s’occupe des ressources humaines : chacun son espace. Et c’est pareil dans les relations avec leurs employés : lui c’est le patron qui fait un peu peur, qui dit non quand il le faut ; elle est très proche des professionnels et se met en quatre pour leur garantir de bonnes conditions de travail. « Sabine est très généreuse, elle se démène pour les gens et leur faire plaisir. »

2 enfants, 3 micro-crèches, 0 regret
Aujourd’hui, « Demain 2 pieds » c’est 30 berceaux répartis dans 3 lieux d’accueil. Toujours plus passionnés par leur projet, Arnaud et Sabine aiment entretenir un bon contact avec les salariés et les parents. « Certaines personnes nous reprochent de ne pas être assez pros, que cela reste un projet très familial. Peut-être, mais c’est aussi ce qui fait que ça fonctionne ! » Arnaud s’amuse d’ailleurs à remarquer que lui et sa femme gèrent leur société comme ils gèrent leur famille. Etre son propre patron et profiter de sa vie de famille ? Pour eux, c’est l’idéal ! « Par exemple, si j’étais salarié, je ne pourrais pas emmener ma fille à l’équitation en scooter le mercredi après-midi ». Pas de doute, si c’était à refaire, ils recommenceraient. Arnaud avoue qu’il a plus appris en 2 ans à monter ce projet qu’en 13 ans dans la banque. Heureux du travail accompli, ils ne cachent pas leur fierté : « se dire que grâce à nous, il y a aujourd’hui 3 nouvelles micro-crèches, c’est une satisfaction énorme ! ». Nuance tout de même, « Tout ça est génial, parce que ça a marché… » Bilan très positif donc pour le couple dont la 4e crèche ouvre en septembre 2017. Et dans leurs projets, pourquoi pas en ouvrir quelques-unes de plus, mais à voir avec le temps. Et en attendant ? « On va peut-être pouvoir se remettre au golf en couple ! »

*Partenaire de Maplaceencrèche
Article rédigé par : Armelle Bérard Bergery
Modifié le 18 avril 2017
Bonjour, ça a l'air un" compte de fée" mais tout projet demande beaucoup d'investissement en temps et suffisamment d'argent...