Les petits pois, l’autonomie et l’attachement ! Par Arnaud Deroo

Consultant en éducation, thérapeute et psychanalyste, auteur

professionnelle et enfants
Autonomie : le mot est lâché ! Ce mot que nous retrouvons dans tous les projets éducatifs peut être source de violence éducative ordinaire et pourtant il apparaît encore comme un critère de qualité. Je pense que nous nous trompons. Se donner cet objectif -rendre les tout-petits autonomes- peut vraiment entraîner des comportements inadéquats, non bien-traitants envers les enfants. "Mais enfin jules, t'es grand ! Allez met ton manteau tout seul » dit l'auxiliaire de puériculture alors que Jules semble bien "chiffon" ce matin et qu'être aidé par un adulte cela aurait chouette.
Ou Julie à qui on présente le plat de petits pois pour se servir (et oui autonomie !) alors que Ali, Kevin et Sophie ont déjà pu se servir. Le plat est maintenant moins rempli et Julie a vraiment du mal a attraper les petits pois qui se sauvent hors du plat. « Julie, fais attention, regarde tout est sur la table ». Ou encore Thibault qui pleure aujourd'hui en arrivant a la crèche et à qui on dit : « Thibault qu'est-ce qui se passe ? D’habitude t'es grand ! »

Si vos équipes étaient surtout branchées sur l'objectif sécurité-attachement, ces comportements seraient moins présents. Or être en sécurité psychique est un objectif plus fondamental que l’autonomie pour devenir un adulte debout. Le jeune enfant a besoin de s'attacher, de créer un lien privilégié et pourtant une assistante maternelle me dira lors d'une formation : « on m'a dit de ne pas trop m'attacher ». De telles formulations sont encore entendues ou mal comprises. Attachez-vous, mais attachez-vous professionnellement. C’est parce que l'enfant se sentira en sécurité dans ce lien que l'enfant partira ensuite à la rencontre des autres, du monde.
Etre en sécurité, rencontrer des adultes heureux, stables, réguliers, présents est le plus beau cadeau que l’on puisse faire aux enfants.
Ce lien d'attachement que vous offrirez à l'enfant va colorer fortement ensuite ces relations d’adulte futur. Il est donc important que vos équipes réfléchissent autour de tous les points suivants ; l'accueil, la référence le soin, le portage, la continuité. Et servez les petits pois vous-même !
Article rédigé par : Arnaud Deroo
Publié le 31 octobre 2016
Mis à jour le 04 août 2017