Plaidoyer pour les crèches. Par Arnaud Deroo

Consultant en éducation, thérapeute et psychanalyste, auteur

iStock
dans une crèche
A en croire certaines personnes, il ne se passerait rien en crèche, c'est du gardiennage, pas sérieux. Changer une couche, il ne faut pas avoir bac plus 4. Pour s'occuper des enfants, des bébés, des tout-petits, une expérience de mère de famille suffirait.
L'éducation c'est l'affaire des familles, bien-sûr, et ensuite de l'école… Et bien non ! La crèche est là et bien là pour aussi participer à ce projet éducatif.

Dès 3 mois, un enfant peut être dans ce lieu, il serait dommage, voire préjudiciable qu'il ne puisse rien s'y passer.
La grande majorité des enfants qui arrivent en école maternelle à 2 ans et trois ans ont donc déjà connu le groupe, le collectif. Chance, diront certains ! Difficultés, diront d’autres…

Si le groupe en soi n'est pas véritablement bon pour les tout-petits (on sait que des groupes de plus de 15 enfants sont un facteur de stress pour les tout petits), les professionnels de la petite enfance réfléchissent sur « comment accueillir au mieux ces enfants pour que ce lieu reste stimulant, enrichissant ? »
Si l'espace, l'organisation, la relation sont pensés, les tout-petits peuvent y être parfaitement bien et enrichir leurs ressources.

Le jeune enfant est un être empathique, altruiste, en joie, en amour, on semble parfois l'oublier parce que même dans certains lieux éducatifs, on dit que les enfants sont plus difficiles qu'avant, qu'ils n'obéissent plus, etc. Alors que c'est surtout le monde dans lequel on le met qui complique tout, qui n'est pas respectueux de ses besoins.
Les professionnels des crèches sont vigilants pour soutenir ces richesses. C'est en effet dans la joie, le mouvement, la manipulation, le jeu, que l'enfant grandit.

Non, la crèche n'est pas un lieu de garde ou seulement un lieu de garde, c'est un lieu d'éveil et d'éducation émotionnelle, relationnelle et donc d'apprentissages. C'est bien parce que l'enfant est bien avec ses émotions, dans sa relation à lui et aux autres qu'il apprendra et ça c’est une des missions de la crèche.

En crèche l'objectif premier est de sécuriser l'enfant. Un enfant sécurisé, en sécurité pourra aller à la rencontre du monde. Bien souvent on pense que l'objectif premier est la socialisation... Mais non ! C'est avant tout la sécurité. Tout n'est pas rose, tout n'est pas simple, accompagner un bébé un tout petit est un vrai travail d'artiste complexe. Sécuriser un tout-petit est tout un art qui se vit dans le soin, le portage, la parole adressée à l'enfant, les jeux... Changer une couche est un vrai savoir-faire, si je vous assure. Le contact, le toucher, la mise en mot pendant ces moments -là construisent l'identité de l'enfant, construisent son « sentiment continu d'exister ».
Emmi Pikler, pédagogue de renom si chère à de nombreux professionnels petite enfance, en parle avec beaucoup de compétence et de sérieux.

OUI en crèche il y a de la pédagogie. En crèche l'accompagnement émotionnel tient une place importante. La rencontre avec l'autre peut être source de peur, de frustration, de colère et les adultes ont une mission importante autour de ce sujet.
En crèche les enfants « travaillent » déjà leur patience, le goût de l'effort, de la persévérance, la motivation, leur esprit de recherche, leur concentration, leur attention On entend souvent dès l'école que l'enfant n'est plus concentré, n'a pas d'attention, de patience...
Les professionnels petite enfance peuvent vous dire combien un bébé, un jeune enfant peuvent passer de long très long moment pour trouver une solution a un problème.

Alors que se passe-t-il après ?
La crèche est un lieu à vivre, un lieu de rencontre, un lieu pour apprendre, un lieu où l'enfant est respecté dans son individualité.
Il est dommage qu'en France, le lien entre crèche et école soit si peu travaillé. Il y a des choses à construire, à penser, à inventer. Mais surtout ne pas transformer la crèche avec un programme à atteindre. Non,  à la crèche on vit, on se rencontre on découvre à son rythme.

Il y a tant de choses à dire sur ce monde de la crèche !
Article rédigé par : Arnaud Deroo
Publié le 05 septembre 2019
Mis à jour le 06 septembre 2019