Un rapport décevant et frileux. Par Arnaud Deroo

Consultant en éducation, thérapeute et psychanalyste, auteur

petit garçon dubitatif
Ça y est, le rapport du Conseil de l’enfance et de l’adolescence du HCFEA sur la qualité dans les modes d’accueil a été publié.
Je me faisais une joie de le lire. J'ai lu la synthèse. Je reste dubitatif… Rien de neuf, de transcendant, des choses qui existent déjà, je ne comprends pas. 260 pages pour ça !

Je suis vraiment déçu.
Tout ce qui est rédigé me semble, vous me direz si je me trompe, du réchauffé, de l'existant, limite peu respectueux pour les structures et les professionnels.

J'aurais aimé que le rapport affirme davantage l'importance de revoir les normes d'encadrement, revendique qu'actuellement ce qui est instauré ne convient pas dans l'idée d'un accueil de qualité ; c'est plus ou moins dit, mais en une ligne et  très discrètement.
J'aurais aimé qu'il revienne sur la qualification du personnel ; rien ou bien peu et toujours avec beaucoup de prudence.

En revanche, on rajoute des choses qui me paraissent folles, comme « la possibilité d'animer des ateliers parents-enfants à l'intérieur des crèches pour des enfants qui ne sont pas inscrits ». En plus des enfants déjà accueillis ! Soit je ne comprends rien, soit je ne connais pas la pratique de terrain mais je ne vois pas comment faire ? Où trouver les locaux ? Le personnel pour encadrer ? Comment encadrer ces enfants tout en encadrant les autres ? Il y a quelque chose qui m'échappe !
Quand on sait déjà qu'il manque régulièrement du personnel. Je rêve !

Tout cela au nom de la socialisation, de la socialisation précoce. Est-ce que la socialisation d'un enfant se joue réellement dans les crèches ? N’y a-t-il pas d’autres choses à inventer ? Et en plus on s'enferme encore dans le « faire », « l'activité ». Triste, triste…
J'aurais aimé un chapitre sur l'attachement, la référence, mais  trois phrases sur le concept rien de plus.

Le rapport parle de projet social, c'est déjà fait,
Parle de l'accueil du handicap, c'est déjà fait,
De travailler avec les partenaires, c'est déjà fait,
De développer des points d'accueil familles, c'est déjà fait,
De personnaliser l'accueil, c'est déjà fait. !
Je ne dois pas saisir la portée de cet écrit mais je trouve qu'on laisse encore de côté les sujets épineux et importants.

Développement moteur, affectif, langagier, c'est déjà fait,
Développer la sensibilité artistique, déjà fait, sortir en médiathèque, au musée, déjà fait même si ça reste compliqué pour l'encadrement.
Contact avec la nature ? Il n'y a déjà pas de jardin dans certaines crèches et c'est quelquefois compliqué d'accepter qu'ils aillent dans un bac à sable, jouent avec de la boue…

Un animal domestique, youpi ! Parlez-en aux PMI.
Faire le repas : youpi ! Mais parlez- en aux PMI.

Deux choses intéressantes cependant.
L’importance d'organiser des temps d'analyse des pratiques, et des formations de groupe. Mais, rien n'est dit sur le comment. Est-ce du temps supplémentaire ou du temps sur le fonctionnement qui entraînerait la fermeture de la crèche ? Les professionnels petite enfance en ont marre de donner du temps en plus et c’est un casse-tête pour les directrices pour faire récupérer…Mais le rapport ne dit rien de ces difficultés.  
Une petite ligne sur la possibilité de permettre aux éducateurs de jeunes enfants de travailler en école maternelle. Cela reste à étudier … car c’est compliqué dans un tel rapport d'affirmer qu’un EJE pourrait prendre en charge les petites classes.

Frileux ce rapport.

J'aurais aimé qu'on évoque l'importance des m2, des jardins,
J'aurais aimé qu'on insiste plus sur la pluridisciplinarité des diplômes,
J'aurais aimé que les 60% et 40% soient clairement remis en question ainsi que les 1 pour 4 et 1 pour 8,  la qualité passe aussi par cela...
J'aurais aimé aussi qu'on insiste sur la revalorisation des salaires,
J'aurais aimé qu'on rappelle que s'occuper des tout-petits c'est faire du développement durable, de l'écologie,
J'aurais aimé qu'il soit dit qu'il faut changer l'image de l'enfant dans la société,
J'aurais aimé quelques mots sur la violence éducative et la loi qui attend toujours le deuxième vote,
J'aurais aimé que le HCFEA pose la question de la PSU.
Je suis naïf, utopique, et vous qu'auriez-vous aimé ?


Voir sur ce sujet la position de la FNEJE
Article rédigé par : Arnaud Deroo
Publié le 07 mai 2019
Mis à jour le 13 mai 2019
J'aurai aimé que l'on te nomme secrétaire d'état a l'enfance et a la famille!!!