Les chroniques d'Arnaud Deroo

Un vrai cauchemar ! Par Arnaud Deroo

Consultant en éducation, thérapeute et psychanalyste, auteur

Istock
Enfants se disputant un jouet
A la suite d’un article paru sur un site d’un réseau de crèches dont je tairais le nom, je suis plutôt abasourdi. Abasourdi par ce que je viens de lire, abasourdi par ce que peut écrire la directrice de la crèche dont je tairais le nom, par bonté d’âme.
Elle a décidé d’écrire un article destiné aux parents sur les règles, les limites et les sanctions à la crèche.
Il est vrai que le sujet en crèche est important. Tout le monde sait que les délinquants se construisent en crèche, qu’il n’y a plus d’autorité etc.
Dans cet article, cette directrice décrit donc tout ce qui relève de la violence éducative ! C’est aberrant.
Voilà ce que l’on peut lire :
Règles durables et obligatoires
(Ou, oui nous sommes bien en crèche)
• Ne pas monter sur les tables et chaises
• Ne pas ouvrir les portes du sas
• Ne pas taper et ne pas mordre
• Ne pas grimper sur le toboggan par la rampe

Les ne, ne, ne, ne sont de sortie !
Cette directrice a besoin de revoir ses théories et surtout de lire tout ce que l’on sait maintenant en termes de neurosciences affectives et cognitives.


L’article se poursuit :
Ne pas embêter les autres enfants
( Je ris ou je pleure je ne sais plus)
• Ne pas arracher des mains
• Ne pas crier lorsque les enfants sont en sieste (  très fort cela comme règle !)
• Rester assis à table
• Ne pas gribouiller sur les travaux des autres
• Ne pas jouer avec les toilettes
J’en pleurerai ! Ou alors ce réseau de crèches prépare a l'armée
J’espère que toutes ces règles sont affichées
Aberrant de lire tout cela.
Sauvez-vous de cette crèche chers parents
Plus loin on peut lire que l’enfant teste et qu’ il faut tenir et pour terminer notre chère directrice propose la mise à l’écart de l’enfant .
Elle doit être la soeur ou la belle-soeur de Super Nanny, ce n’est pas pas possible autrement.

Il y a encore tant à faire !
Courage, courage .


 
Article rédigé par : Arnaud Deroo
Modifié le 05 novembre 2017
Bonjour, Lors de mes stages en crèche l'an passé, j'ai remarqué que beaucoup de professionnelles y compris EJE considéraient dès 18 mois les enfants comme des grands. Je fais le même constat à la maternelle avec les petits de 3 ans dont on attend les mêmes comportements et réactions que ceux de 6 ans. Il faudrait leur rappeler à toutes qu'avant 7 ans ils sont encore tout petits et qu'un enfant de 18 mois ce n'est pas un enfants de 2 ans qui n'est pas un enfant de 3 ans qui n'est pas un enfant de etc... A chaque âge son niveau de développement physique, intellectuel et surtout cérébral. Il faut arrêter de les prendre pour des grands trop tôt. Même si effectivement ils comprennent ce qu'on leur dit au niveau des mots, ils ne sont pas capables de l'analyser comme nous et encore moins de contrôler tous leurs comportements. Si le cerveau humain met 25 ans pour arriver au terme de son développement c'est qu'il a besoin de 25 ans. C'est aux adultes d'être patients et non pas aux enfants de grandir plus vite pour la tranquillité des adultes. Belle journée et merci encore pour vos chroniques, puissent-elles changer le regard que les professionnels portent sur les enfants