Les chroniques de Claire Grolleau-Escriva

Faites-vous du bien : reconnectez-vous à la nature ! Par Claire Grolleau-Escriva

Présidente d’Ecolo Crèche

Ecolo Crèche
enfant marche feuilles
L’hiver, même pas glacial, n’en finit pas… Les « propositions » politiques peu engageantes n’en finissent pas… Les mauvaises nouvelles sur la toxicité de nos produits de consommation n’en finissent pas… Pourtant, chaque jour, vous devez accueillir, être efficace, accompagner, consoler, aider avec bienveillance ! Moi qui n’ai pas à assumer votre tension quotidienne de professionnels de la petite enfance (j’en ai d’autres mais très différentes), j’éprouve un besoin très fort, voire vital, de rencontrer la nature de plus en plus souvent… Cela m’aide beaucoup. Voici donc un plaidoyer pour vous engager à vous reconnecter à la nature.
Vous accueillez tous les jours des enfants, devez accompagner les familles, comprendre vos partenaires, vous faire comprendre de ces derniers.
Vous travaillez, avez une vie de famille fournie, des amis présents, des soucis, des contrariétés, les impôts, le lave-linge en panne…
Vous êtes passés entre les épidémies de grippe et « gastro », ou vous êtes restés cloués au lit 5 jours en janvier…
Vous mangez équilibré, au mieux, si vous ne mangez pas un « truc » sur le pouce…
Vous avez fait votre cure de vitamine, de spiruline…
Vous faites du yoga, un peu de gym ou de la marche, du sport à la télé…
Vous trouvez globalement que c’est dur ! C’est long ! Parfois un peu lassant, que vous manquez de reconnaissance, de temps, de sens…C’est le moment : il faut vous faire du bien !
Je vois deux options. Soit vous partez au bord de la mer et vous faites masser 3 fois par jour pendant une semaine… Soit vous faites tout votre possible pour vous connecter régulièrement avec la nature. Si si ça marche !!! Oui mais vous habitez en pleine ville ? Ce n’est pas grave, il y a bien un parc, un arbre, un bout de gazon (pas synthétique, du vrai !) qui est proche de chez vous, ou bien accessible un jour de repos. Réfléchissez bien… Vous identifiez votre cible de nature et vous vous y rendez. Partagez ce moment avec qui vous voulez mais surtout ne vous alourdissez pas d’âmes qui n’ont pas envie de venir. Ce n’est pas grave ils comprendront un jour… Choisissez une heure de calme (évitez 15h le dimanche). Et baladez-vous, ouvrez grands vos yeux, vos narines et vos oreilles… Si l’endroit est tout petit, asseyez-vous, fermez les yeux et écoutez ; mettez-vous pieds nus, dressez-vous et enfoncez vos orteils dans l’herbe, la terre, le sable… Respirez… Prenez le temps, découvrez des sensations que vous ne connaissez pas, que vous avez oubliées. Non vous n’êtes pas ridicule. Et puis cela ne tue pas. Prenez du plaisir et surprenez-vous… Faites de ce moment ce que vous voulez, sentez les énergies circuler ou gardez simplement le souvenir de l’herbe qui vous a chatouillé ou du chant de l’oiseau du moment. Vous êtes connectés à la plus grande force vitale qui existe : la nature et donc vous avez laissé une plus belle part quelques instants à VOTRE nature. A renouveler 1 à 2 fois par semaine dans un premier temps et à chaque occasion qui s’offre à vous.
Et donnez-moi des nouvelles !!!
Modifié le 15 mars 2017