Mais à quoi joue Pajemploi ? Par Françoise Näser

Assistante maternelle, auteure

Istock
femme perplexe devant ordinateur
Il faut bien avouer que nous sommes bien occupées actuellement : nous sommes occupées à respecter (et faire respecter) les gestes barrière, à tenter d’adapter notre pratique à l’évolution de la situation sanitaire et d’appliquer les mesures ministérielles au fil des différents Guides, à nous soucier de la santé de nos proches et de la nôtre, à veiller à la qualité d’accueil chez nous, au bien-être et à l’épanouissement des enfants en les préservant de l’angoisse ambiante, à débattre de sujets importants comme par exemple les conséquences à long terme sur les tout-petits du port du masque par les adultes qui s’occupent d’eux, ou bien de l’utilisation controversée des désinfectants nocifs pour l’environnement. On peut dire que la charge mentale, expression dans l’air du temps et néanmoins très appropriée, est assez forte durant cette période compliquée et malgré tout, il nous faut toujours garder un œil sur l’évolution des mesures concernant notre statut, car là aussi, il y a toujours du nouveau. Garder un œil sur Pajemploi, par exemple. Pajemploi et ses pratiques parfois surprenantes. Ne jamais baisser la garde !

Dès que l’on évoque Pajemploi, les assistantes maternelles ont tendance en général à se crisper. Face au Mammouth nous nous sentons bien minuscules, inaudibles et seules ! Face à cette usine à gaz qu’est l’Urssaf et sa filière « destinée à simplifier les formalités administratives pour les parents employeurs qui font garder leur(s) enfant(s) par une assistante maternelle agréée ou une garde d’enfants à domicile », (vous avez dit « simplifier » ?) nous tentons autant que faire se peut de comprendre et d’anticiper ce qui risque de nous arriver ! Car les évolutions ont été nombreuses ces dernières années. Et malgré cela nos bulletins de salaire laissent toujours à désirer, comprenant de nombreuses lacunes. On pourrait même dire que Pajemploi ne s’attarde guère sur les détails : « les informations sur le bulletin à la louche, le calcul des heures complémentaires et des heures supplémentaires à la louche, les aides aux parents de fratries à la louche, le calcul de l'activité partielle à la louche, les impôts à la louche, la sécurité des données à la louche ! » (Sophie)

En juillet, nous avons effectivement reçu un mail (pas vous ?) nous informant que : « dans le cadre de la mise en place de la réforme des aides sociales personnalisées au logement (APL), des nouveautés apparaissent lors de la déclaration [...] À partir des informations déclarées par l'employeur, Pajemploi calculera le montant de l'abattement fiscal de l'assistant maternel et le transmettra chaque mois à l'administration fiscale ». Ah bon, nous avions donc été prévenues ! C’est vrai qu’avec un petit mail en plein été, entre les mesures de déconfinement et les projets de vacances, l’info a pu passer inaperçue. Et c’est vrai aussi que sur le site de Pajemploi, cette nouveauté ne saute pas immédiatement aux yeux : il faut chercher un peu, tout de même, pour le trouver le fameux « récapitulatif mensuel des abattements fiscaux », mais quand on l’a enfin détecté, eh bien, on hésite entre les rires et les larmes ! Parce que, pas besoin de calculette pour voir immédiatement le problème. Tout est faux ! Donc si on comprend bien, afin de pouvoir calculer le montant des APL, Pajemploi chiffre un montant totalement fantaisiste de notre abattement qu’il transmet aux impôts … aïe !

Alors bien sûr, qu’on se rassure : on va pouvoir rectifier (à priori) tant au niveau de la Caf qu’au niveau des impôts ! Les collègues bénéficiant des APL bien informées et bien avisées surveilleront de près la rubrique « Mes ressources » sur leur Compte, et enverront un mail à la Caf tous les trois mois pour préciser leur situation, c’est à dire pour corriger les erreurs de Pajemploi. Les familles moins vigilantes risquent alors de se voir réclamer des sommes indues. On pourrait légitimement se demander à quoi joue Pajemploi : en cette période déjà troublée, est-il vraiment nécessaire de rajouter encore de la difficulté aux difficultés ? Dans un esprit de transparence, Pajemploi ne pourrait-il mettre le détail de ses calculs, afin d’éclairer notre lanterne ? Mais attention ! Il n’y a pas que Pajemploi qui crée le suspens : 2021 apportera sans doute son lot de nouveautés avec la réforme des modes d’accueil  et des mesures concernant les assistantes maternelles qui ne seront sans doute pas au goût de toutes. Ne jamais baisser la garde, je vous dis !
 
Article rédigé par : Françoise Näser
Publié le 30 novembre 2020
Mis à jour le 30 novembre 2020