Les chroniques de Monique Busquet

Dire non et dire oui ! Par Monique Busquet

Psychomotricienne

Dire oui dire non
Ecoutons-nous parler !  Chaque jour, combien de fois  disons-nous non aux enfants  et combien de fois nous leur disons nous oui ?  Il y a de nombreuses raisons de leur dire non et cela est  essentiel. Les interdits et des limites justes permettent aux enfants de grandir en sécurité et de se sentir protégés.  Mais il y a aussi de nombreuses raisons de leur dire oui,  leur disons nous autant ?
Et quelles tournures de phrases utilisons-nous ? Par exemple, est-ce que nous disons: « Il est interdit de taper !  Ou bien « Ne tape pas ! » ?
Or, on sait que le cerveau, celui d’un enfant comme celui d’un adulte n’entend pas les tournures négatives ! Si je vous dis : « ne pensez pas à du chocolat ! » A quoi avez-vous pensé ?Si je vous dis : « pensez à un arbre ! » A quoi pensez vous ?
Et pourtant nous parlons le plus souvent en négatif : « ne cours pas, ne fais pas ceci… »
Il est vrai que depuis notre enfance, nous avons été formés (ou déformés) à regarder le négatif, à critiquer les erreurs, à souligner ce qui ne va pas…
Dans une dictée, on enlevait des points à une erreur dans un mot, on ajoutait rarement un point aux mots bien écrits… Et pourtant vous imaginez-vous  comme cela aurait changé votre vie si était plutôt souligné ce qui va. Encore maintenant, nous adultes, que ressentons -nous lorsque quelqu’un nous dit non ? De la colère, de la tristesse, de l’incompréhension, de l’injustice, de la peur…..  Si l’on nous parle en positif, nous sommes mieux disposés à écouter, n’est-ce pas ? Rappelons-nous donc que ce n’est pas pour m’embêter que vous avez pensé à du chocolat ! Et gardons en tête que lorsqu’un enfant fait « ce que nous lui nous disons de  ne pas faire » ce n’est pas non plus pour nous embêter ?
Essayons de dire du positif aux enfants, de tourner les phrases en positif.
Au lieu de dire   « Ne jette pas », dire « Pose sur la table »  (peut être en le faisant nous-mêmes, pour qu’il sache ce que ce mot signifie bien sûr). « Ne va pas là » lui indiquer où il peut aller… « Ne grimpe pas sur la table », où peut il grimper !« Ne lance pas les voitures », que peut il faire avec la voiture  ou que peut-il lancer ! « Ne  crie pas » , tu peux le dire en parlant, ou nous pouvons jouer à chanter … « Ne tape pas »,  tu peux t’exprimer autrement, dire non…  ou tu peux taper sur tel objet…
Nous-mêmes, si nous avons devant nous un sens interdit (ou même plusieurs), nous avons besoin de savoir par quelle route il est possible d’aller à notre destination.
C’est un exercice très difficile de changer nos tournures de phrases, mais cela vaut le coup, vous verrez. Cela permet de voir les choses autrement. Vous pouvez aussi vous écouter au quotidien dans vos conversations entre adultes.
« N’oublie pas les clés ! »  Pense à prendre tes clés !
« Tu n’aurais pas vu mon téléphone ? » As-tu vu mon téléphone ?
« Ne m’oubliez pas »  Pensez à moi…
Ecoutez-vous, essayez et racontez-nous si vous le souhaitez !

 

 
Modifié le 12 décembre 2016