Message d'erreur

Du courage ! Par Monique Busquet

Psychomotricienne

iStock
enfants et pros dans lieu d
Aujourd’hui exceptionnellement, j’ai envie de vous parler de moi, de façon plus personnelle. Et j’ai aussi et surtout envie de vous parler de vous et de votre courage. Alors pourquoi de moi ? Parce que je suis en   cours d‘écriture d’un livre. Ecrire un livre, c’est un sacré challenge qui fut pour moi lent et long. Je suis passée par de nombreuses phases : impression de ne pas savoir faire, que je n’y arriverai jamais, que je n’avais rien à dire, découragement, culpabilité aussi. J’ai failli arrêter, renoncer.  Mais chaque fois que je me décourageais, je pensais à vous, à vous les professionnels que je côtoie depuis longtemps et à l’ensemble des professionnels qui êtes chaque jour auprès des enfants. J’ai vraiment eu envie d’écrire ce livre pour parler de vous, pour rendre hommage à votre travail et à votre courage.  Et j’ai pu persévérer en pensant à votre courage.
Je parlerai dans ce livre des jeunes enfants, de leur développement mais surtout de votre travail et de votre engagement chaque jour auprès d’eux. J’ai voulu mettre en mots votre implication quotidienne et vous y soutenir. J’en suis témoin dans les lieux d’accueil auprès des enfants et je reçois ce que vous partagez et me confiez lors des formations.
Et je suis admirative quand vous venez travailler chaque jour, malgré les douleurs au dos, aux poignets, aux épaules, malgré la fatigue et l’épuisement, malgré la colère, malgré parfois les sentiments d’injustice, malgré les manques de personnel, malgré les conditions de travail, malgré les incompréhensions que vous ressentez devant certains parents. Malgré aussi les politiques petite enfance.

Je suis admirative quand je vois votre conscience professionnelle pour participer à une qualité d’accueil et quand vous gardez le sourire avec les enfants et les familles. Je suis admirative de votre patience si souvent mise à l’épreuve.
Je sais que vous avez souvent l’impression d’être jugés et critiqués, que vous trouvez qu’il vous est beaucoup demandé pour rester dans une posture professionnelle, pour répondre aux mieux aux besoins des enfants.
Donc bravo et merci pour le courage dont vous faites preuve chaque jour . Je sais le cœur que vous mettez dans votre travail, si peu reconnu par beaucoup.

Pour ma part, j’ai longtemps pensé que le courage était juste une question de volonté. En fait le courage vient du cœur : «  Le coeur mis à l’ouvrage ».  Oui, vous avez des métiers de coeur et vous y allez chaque jour courageusement, malgré les conditions.
 Nous devons ensemble tenir bon, dans nos combats, dans nos résistances pour accueillir avec cœur et professionnalisme.
Continuons donc ensemble « courageusement »  de nos places respectives, à nous battre pour les enfants, tant au quotidien que dans nos mobilisations collectives auprès des instances politiques .
Article rédigé par : Monique Busquet
Publié le 03 juin 2019
Mis à jour le 03 juin 2019