Les chroniques de Monique Busquet

En poussette. Par Monique Busquet

Psychomotricienne

assistantes maternelles et poussettes
Une maman me demandait récemment quel était l’intérêt pour un enfant de sortir en  poussette. C’est une question rarement posée et pourtant cela mérite d’y réfléchir. Effectivement, lorsqu’il fait beau, c’est l’occasion de sortir plus. Les enfants ont besoin de jouer, courir, grimper, profiter des espaces extérieurs. Les adultes ont ainsi l’occasion de rencontrer et échanger avec d’autres adultes. Que vivent alors les enfants qui sont dans une poussette, qui parfois y restent longtemps, soit au jardin, soit dans de nombreux trajets. Bien sûr, tout le monde le constate : les promenades en poussette calment les bébés. Ils s’y endorment fréquemment et souvent plus facilement que dans leur lit. Les enfants sont rassurés dans leur poussette, et cela pour plusieurs raisons. Le mouvement de la poussette qui roule apporte une stimulation rythmique douce et régulière, propice à l’apaisement et l’endormissement, comme tout autre bercement. Il s’agit d’un effet physiologique sur le cerveau. C’est aussi un « lieu » qu’ils connaissent bien, c’est leur « maison » à eux. Ils y sont contenus, y ont leurs repères, ils s’y sentent protégés. C’est un lieu où ils savent qu’il n’y a pas de risque ; personne ne vient les y embêter. Ils ont sans doute aussi déjà expérimenté et compris que l’adulte reste toujours à proximité de la poussette. Ils savent qu’il ne s’éloignera pas. Pas d’inquiétude donc. Par ailleurs, dans la poussette les enfants sont « comme au spectacle » : ils peuvent regarder tout ce qui se passe autour d’eux.  
Et pourtant, lorsque je croise des enfants en poussette, je vois régulièrement des enfants qui ont un regard absent, un peu vide, comme s’ils étaient en attente ou un peu résignés. Ils ne sont pas inquiets mais ils sont « sages » et passifs. Ils semblent y être parfois un peu seuls, sans interaction. Alors oui, c’est une bonne question à se poser : que vit et ressent l’enfant lorsqu’il est en poussette  ? Ce sont des moments de calme pour les enfants et ils en ont besoin. Ce sont d’ailleurs peut être aussi des temps de calme pour les adultes (et ils en ont aussi besoin…). Est-ce que ces sorties sont aussi des temps d’éveil, d’ouverture et de découvertes, de relation, d’accompagnement de ce que les enfants voient ? Y avez-vous déjà réfléchi ? Quelle attention leur portez-vous dans ces moments là ? Leur parlez-vous de ce qu’ils perçoivent (les voitures, les trottoirs, les oiseaux, les odeurs, les chiens, les bruits, les cris…) ? Ou profitez-vous en pour être dans vos pensées, voire au téléphone ou à bavarder… ? Et comment faîtes-vous pour répondre aussi à leur besoin de jouer, d’être actifs, de bouger et d’explorer ? Avez-vous une couverture pour mettre les bébés au sol au jardin ? Comment les laisser vous ramper ou explorer l’espace à quatre pattes lorsqu’ils ne marchent pas encore ?

Racontez-nous !
Modifié le 20 juin 2017