Être nounou en MAM. Par Nadège R

Assistante maternelle

DR
bébé joue avec porteur
Être assistante maternelle est un métier avec parfois une bien mauvaise réputation ! Et nous sommes nombreuses à hésiter à le devenir à cause de ses travers…
Lorsque j'ai passé mon CAP petite enfance il y a quelques années je souhaitais travailler en crèche. C'est finalement un stage qui m’a fait réaliser que ce n'était pas ma vision de la garde d'enfants.

Moi je voulais des séances de chatouilles, donner des petits surnoms aux enfants, me sentir autonome ! Il m’a de suite paru évident qu’être nounou me correspondrait mieux. Mais voilà : on travaille chez soi, on est seule face aux parents indélicats, seule face à un enfant difficile. Seule avec soi-même pendant les siestes ! Et là, ô miracle, au même moment j'apprends que, (c'est pas trop tôt !) les assistantes maternelles peuvent se regrouper à plusieurs dans un même local pour créer une MAM (Maison d'Assistants Maternels) ! Ô joie!

Et nous voici parties dans l'aventure ! Je vous passerai les déboires pour trouver le local, le refus des administrations de nous aider à trouver, les démarches à la banque et le temps infini à récupérer et acheter tout le matériel de puériculture. Non car le plus important : c'est le choix de sa, son ou ses collègues ! Pour ma part ça a été une évidence. Mon amie, ma sœur de cœur, nounou aussi, c'était ELLE! J'avais trouvé l'élue ! (Tadam)
Il a fallu la convaincre, car à l'époque les Mam n'étaient pas légion !
Elle avait peur ; moi non ! Elle hésitait avec un travail en crèche ; moi non ! Bref j’y ai cru et après des mois de harcèlement elle a craqué et m’a suivie !

Débute alors un rêve ! Sortir de chez soi pour aller travailler, avoir une collègue avec qui partager les soucis ou bonheurs quotidiens du travail. Discuter ensemble de ce qu'on veut préparer pour Noël ou Pâques, se confronter aux idées de l’autre, échanger… Dans une Mam on est davantage respectés par les parents dans le sens où ils osent dire et faire moins de choses négatives même si nous aussi on a eu les défauts de paiement, les débordements des horaires, les parents indélicats. Mais du coup,nous voilà deux pour affronter tout ça ! Et avec les enfants c'est pareil : pour les petits à fort caractère (si si ils existent !) on peut se relayer : plusieurs nounous c'est plusieurs doses de patience. Et deux fois plus d’humour ! On se marre, on change nos couches,  on applaudit les enfants, toujours à l’unisson ! Travailler en MAM c'est recréer un petit couple car votre partenaire de Mam vous le voyez 50 h par semaine !

Il y a sûrement des points négatifs c'est comme ça ! Il faut payer un local, ses charges, changer les équipements car à plusieurs les petits font beaucoup plus de dégâts (petits monstres, va!) Mais je ne retiendrai qu’une chose : être nounou en Mam c'est la consécration de ma vie de nounou!
Et je dis chapeau à celles qui ne veulent pas où ne peuvent pas travailler à plusieurs…. Je vous dis chapeau d'être seule, de tout affronter seule et d'être des nounous au top quand même !
Vous êtes des nounous qui déchirent
 
Article rédigé par : Nadège R
Publié le 23 février 2018
Mis à jour le 04 mars 2018
GE-NIAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je suis d'accord avec vous et perso c'est mon rêve de monter une MAM !

À découvrir