PAPOTO : Des vidéos ressources pour le soutien à la parentalité

Une belle initiative de PAPOTO ! Cette jeune association dont l’objectif est de faciliter la transmission des informations essentielles sur le développement de l'enfant par les acteurs de terrain aux familles, notamment les plus fragiles, a conçu 10 capsules vidéo sur les besoins fondamentaux des plus petits.
Disponibles en français mais également en 5 autres langues (arabe, bambara, tamoul, mandarin, turc), les courts-métrages sont en libre accès sur Youtube et sur le site internet de PAPOTO. Ils portent sur des sujets fondamentaux tels que : « Eduquer son enfant sans violence », « Le besoin de sécurité » « Parler des émotions avec son enfant » ou encore « Le jeu essentiel au développement ».

La pédagogie en images
En un peu plus de 2 minutes chacun, ces petits trésors de réalisation parviennent à délivrer un message clair, vivant et à donner des conseils efficaces loin de tout discours moralisateur. La pédiatre Catherine Gueguen, notamment, en apprécie la qualité et les relaie dans le cadre du D.U de soutien à la parentalité qu'elle a initié. Les thèmes traités ont été choisis selon deux critères, précise PAPOTO : « 1) l'existence d'un consensus scientifique sur le fait que la problématique est bien au coeur du développement de l'enfant 2) l'existence d'un gradient social (la vulnérabilité psycho-sociale de la famille constitue un facteur de risque et d'inégalité pour le développement de l'enfant).

Outils complémentaires
En outre, chaque vidéo est accompagnée d'une fiche d'animation à destination des professionnels en vue d’apporter des informations complémentaires synthétisant la littérature scientifique, des ressources supplémentaires (livres, articles, films…)  et  des pistes pour échanger avec les parents. En plus de ces outils en libre accès, conçus grâce au soutien financier de la Fondation Financière de l'Echiquier et de la Fondation Alter et Care, PAPOTO propose également des ateliers à destination des familles « présentant un ou des facteurs de vulnérabilité psychosociale », ainsi que des formations théoriques et pratiques pour aider les pros dans la guidance parentale . "Les parents plus fragiles, qui comme les autres souhaitent le bonheur de leur enfant, manquent souvent de repères et ont recours à des méthodes éducatives moins ajustées. De leur côté, les professionnels qui les accueillent (en maternité, en PMI, en crèche, dans les espaces parents-bébés, à l’école…) manquent d’outils et de supports pour accompagner ces familles et s’assurer qu’elles accèdent elles aussi à une information claire et de qualité," souligne l'association sur son site.

Liberté d'adhésion
Pour autant, si PAPOTO a à coeur de mettre cette information à la disposition du plus grand nombre, l'association se défend de vouloir "imposer à toutes les familles des pratiques éducatives qui leur seraient étrangères et les mettraient mal à l’aise". Pour elle, la liberté des parents, dans les limites de la loi, est un préalable absolu. "Notre démarche est plutôt de permettre l’accès de tous à des données dont nous savons qu’elles ont un fort impact sur le devenir des enfants, de faciliter la compréhension de ces informations par les publics les plus en difficulté, de leur permettre de se les approprier s’ils le souhaitent. Nous mettons à disposition un savoir, des connaissances actualisées et scientifiquement étayées, les parents en retour doivent avoir le choix d’y adhérer, ou pas."




 
Article rédigé par : Marie-Sophie Bazin
Publié le 22 juillet 2020
Mis à jour le 24 juillet 2020