Message d'erreur

8 idées reçues sur la pédagogie Steiner-Waldorf

C’est une pédagogie centenaire, née en Allemagne. Une pédagogie qui se veut une éducation à l’autonomie, la créativité et au sens des responsabilités, mettant en lumière toutes les facultés de l’enfant. Mais une pédagogie aussi qui est attaquée et qu’on accuse de dérives sectaires et d’engendrer des lacunes dans les apprentissages. Le point en vrai/faux avec Patricia Chalet, déléguée petite enfance à la fédération pédagogie Steiner-Waldorf en France.
1. La pédagogie Steiner-Waldorf n’est pas une pédagogie conçue pour la petite enfance
VRAI mais …
Il y a cent ans on n’accueillait pas les bébés ! Alors c’est vrai qu’au départ, c’est une pédagogie conçue pour les enfants un peu plus grands.
Pourtant la pédagogie Steiner a inspiré de nombreux parents parce que Rudolph Steiner a donné un certain nombre d’idées et de conseils pour accompagner de très jeunes enfants. Sa pédagogie s'appuie sur des concepts d’anthropologie généraux. Elle dresse un panorama global du développement de l’enfant, de la naissance à l’âge adulte. Steiner met l’accent sur trois phases de développement : marcher, parler, penser. Trois facultés humaines qui sont à la base de tous les apprentissages, en ligne directe avec la petite enfance.
Par ailleurs en France, certains jardins d’enfants Steiner accueillent les enfants dès deux ans. Dans le reste de l’Europe, notamment en Grande-Bretagne, Norvège ou aux Pays-Bas, il y a des crèches Steiner qui accueillent les jeunes enfants. Pour le moment il n’y a pas en France de crèches affiliées à la fédération pédagogie Waldorf-Steiner. Mais certaines crèches s’inspirent cette pédagogie et emploient un personnel qui s’y est formé.

2. La pédagogie Steiner-Waldorf, c’est comme une secte !
FAUX
Si c’était une secte, tous les anciens élèves des écoles Steiner feraient partie de la secte. Or, tous mènent leur vie à leur façon, comme ils l’entendent. En Allemagne il y a eu une enquête sur le sujet. Et elle a disqualifié cette idée de dérive sectaire.
Il y a des contrôles inopinés dans les jardins d’enfants et écoles et jamais ils n’ont abouti à une quelconque condamnation, mise en garde ou stigmatisation. En 1999, il y a eu une inspection de toutes les structures Steiner et rien n’a été retenu contre elles.
Il y a peut-être vis-à-vis de certains parents, un manque d’information sur l’aspect spirituel de cette pédagogie. En France, plus qu’ailleurs, le spirituel pose problème. Mais est ce que spirituel veut dire sectaire ? A l’étranger cela ne pose aucun problème.
Le but affiché de la pédagogie Waldorf-Steiner est de rendre les enfants plus libres, pas de les enfermer dans une doctrine. Mais oui elle considère que les êtres humains ont un corps, une âme et un esprit, et qu'ils ont besoin de spiritualité. L’anthroposophie, souvent en cause, n’est évidemment pas enseignée dans les structures Waldorf -Steiner. On ne demande ni aux parents d’y adhérer, ni aux enseignants d’être membres de la société anthroposophique ! Mais effectivement les pédagogues Steiner, de par leur formation, travaillent sur la nature humaine.

3. Sous prétexte de suivre le rythme des enfants, ce sont eux qui décident de tout !
FAUX
La pédagogie Steiner-Waldorf est effectivement une pédagogie du rythme. Les journées sont rythmées par l’alternance entre activités dirigées et activités de jeux libres. Elles sont organisées toujours selon le même modèle et cette même alternance, ce qui donne un cadre aux enfants. Le rythme fait office d’autorité car permet aux enfants d’avoir des repères. Il structure.

4. Les jardins d’enfants (comme les écoles) Steiner sont très chers pour les parents
VRAI…et FAUX
Chaque jardin d’enfants est libre de ses tarifs. Alors c’est vrai qu’il y a de gros écarts, selon par exemple que le jardin d’enfants est financé par la PSU ou pas, que l’école est hors contrat ou sous contrat. Pour le jardin d’enfants, cela peut aller de 30€ à 800€ par mois.
Cela dépend des régions (le prix du foncier est différent), des subventions octroyées ou pas, mais le plus souvent les tarifs pratiqués sont adaptés aux revenus des parents.

5. La pédagogie Steiner ne permet pas aux enfants d’intégrer le système scolaire classique facilement car ils sont en retard dans certains apprentissages
VRAI mais...
Les enfants qui quittent le jardin d’enfants pour rejoindre un CP dans une école élémentaire classique sont en retard sur les apprentissages liés au graphisme et aux lettres. On ne leur apprend pas au jardin d’enfants la lecture ni l'écriture. Les pédagogues Steiner conseillent aux parents de prévenir l’instituteur de CP. Mais l’expérience montre qu’en un mois de CP, ils ont rattrapé ce retard car ils ont acquis une super motivation pour apprendre.  
Par ailleurs, certains avant la fin du jardin d’enfants apprennent d’eux-mêmes les lettres. Néanmoins, en Alsace par exemple, seuls 5% des enfants quittent la pédagogie Steiner au niveau du jardin d’enfants, la plupart poursuivent jusqu’à la terminale ou la première. Et obtiennent de fort bons résultats au bac. Le plan scolaire Steiner ne suit pas le rythme de l’Éducation Nationale. Certains apprentissages se font plus tard, mais si les enfants font toute leur scolarité dans les écoles Steiner, ils auront tout appris. Ce n’est qu’affaire de décalages.

6. La pédagogie Steiner ne convient pas à tous les enfantsVRAIC’est rare, mais il arrive effectivement que certains enfants n’y trouvent pas leur compte. Probablement parce qu’ils ont besoin d’un cadre plus strict. Dans la pédagogie Steiner-Waldorf, beaucoup de choses doivent venir de l’enfant, et pour certains enfants ce n’est pas possible, ils ont besoin de directives, de stimulations extérieures. Peut-être est-ce lié à leur éducation ou tout simplement à des difficultés personnelles.

7. Avec Steiner-Waldorf, l’adulte n’est pas un pédagogue mais un simple modèle puisque tout passe par l’imitation
FAUX
Selon Steiner, le petit enfant apprend tout par l’imitation, c’est vrai. Néanmoins les professionnels (éducateurs de jeunes enfants, titulaires de CAP AEPE, etc.) formés à cette pédagogie sont d’abord et avant tout des pédagogues. Ils ont juste développé cette conscience que les enfants les imitent. Ils ont donc été sensibilisés à réfléchir à leurs postures. Comment ils se tiennent, parlent, se déplacent… Ils sont très conscients de leur comportement d’adulte, de ce qu’ils sont, font et montrent. Ils savent aussi que leurs émotions ont une influence sur le comportement des enfants. Tous les enfants regardent ce que les adultes font. C’est donc pour les pédagogues Steiner, un des aspects de leur vie au travail que d’être attentifs à leur propre comportement, car oui ils sont comme des modèles pour les enfants.

8. Les professionnels de la petite enfance travaillant dans les jardins d’enfants Steiner-Waldorf suivent une formation spécifique
VRAI
Mais elle ne se substitue pas aux diplômes petite enfance classiques, exigés par le décret pour travailler auprès des jeunes enfants et contrôlés par les PMI. Elle s’ajoute à cette formation initiale quelle qu’elle soit. Elle s’étale sur trois ans au rythme d’un week-end par mois, de deux semaines complètes et de temps de stages. Une formation qui permet d’intégrer les grands principes et objectifs de la méthode Steiner, à savoir aider l’enfant à développer toutes ses capacités artistiques, sociales, manuelles et inyellectuelles.
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 26 avril 2019
Mis à jour le 29 avril 2019