Canicule : les astuces d’une puéricultrice, directrice de crèche

Face à cet épisode de canicule exceptionnel tant par son intensité que par sa durée, les préconisations se sont multipliées. Mais si l’on sait comment réagir, ce qu’il faut faire et ne pas faire, ce n’est pas toujours facile à mettre en œuvre. Surtout auprès des bébés et jeunes enfants. Amandine Micoulin, puéricultrice, cadre de santé, ancienne directrice de crèche livre ses astuces pour inciter les petits à boire ou les aider à faire des siestes réparatrices par exemple. Bref, elle donne quelques clés pour faire face au quotidien avec les enfants mais aussi répondre aux questionnements des parents.
Quelles astuces pour faire boire les bébés et jeunes enfants ?
En cas de fortes chaleurs, il faut surtout éviter (et donc prévenir) la déshydratation. Et pour cela, faire boire régulièrement les enfants nourris au biberon de lait artificiel et conseiller aux parents de leur donner de l’eau dès le réveil.
Proposez-leur de l’eau pure, il n’est pas nécessaire d’y rajouter des ions ou du sucre.

En général, un enfant qui a soif accueille très volontiers l’eau mais si ce n’est pas le cas, voici quelques astuces. Pour les tout-petits, il faudra essayer de les faire boire plus souvent et moins longtemps et varier les formes de tétines et de biberons. Vous pouvez essayer de proposer de l’eau dans une petite cuillère que le bébé va « laper » : c’est le principe du biberon tasse.
Il faut aussi essayer  à différents moments de la journée : au lever, au coucher, avant le repas, pendant, après, etc.). Si le  bébé refuse, ne vous découragez pas. Recommencez !
Pour donner envie aux bébés, buvez vous-même : dès tout-petits, les enfants sont dans le mimétisme.
Pour les enfants qui sont au lait maternel, il n’est pas nécessaire de leur donner à boire de l’eau avant six mois, le seul mot d’ordre est : à la demande et plus souvent.

Pour les plus grands, lorsque la diversification alimentaire est commencée, vous pouvez allier découverte alimentaire et hydratation pour vous aider dans votre mission. L’eau peut être agrémentée de fruits en gros morceaux que l’on va laisser dans la carafe pour un visuel attirant : melon, tranches d’oranges (biologiques ou épluchées), pastèque, etc. Pour donner envie aux enfants plus grands, variez là encore les contenants, laissez-les se servir, cela leur donnera envie de boire, vous pouvez même allier activité comptine et eau en mimant par exemple un petit train de verres.

Ils n’ont pas faim. Comment faire pour qu’ils mangent un peu ? Quels types d’aliments privilégier ?
Proposez des aliments rafraichissants. Des légumes de saison comme les courgettes ou le concombre, par exemple. Pensez aux soupes froides et gaspachos que vous agrémentez en fonction de la diversification et de l’âge des enfants (pas de sel par exemple dans les soupes).
Privilégiez des fruits de saison : pastèque, pèche, melon ... en soupe froide, en compote, mixés, hachés ou en morceaux en fonction de l’enfant et bien sûr ... frais. Les laitages sont aussi les bienvenus (yaourts et fromages blancs).

Leur donner des glaces c’est une bonne idée ?
Vous pouvez proposer aux enfants des smoothies sans sucre ou des glaces maison. Il n’est pas nécessaire d’y rajouter du sucre. A partir du moment où vous proposez des soupes de fruits ou des glaces maison, introduisez-les dans l’alimentation au même titre que les autres aliments. Il suffit de mixer dans un Blender des fruits congelés au préalable.
Vous pouvez aussi y rajouter des herbes (menthe, basilic...), mélanger les fruits (fraise et melon par exemple) et à partir de un an, vous pouvez y mettre une petite touche de miel. Certaines glaces salées sont très en vogue, par exemple celles au concombre.
En revanche évitez les glaces industrielles souvent trop sucrées.

Quelles précautions supplémentaires prendre pour la préparation des repas et biberons ?
Il faut garder les mêmes précautions que d’habitude. Les biberons sont faits et donnés tout de suite. Pensez à parler avec les parents du transport du lait maternel et des précautions à prendre (pains de glace, glacière, trajet direct). En règle générale soyez particulièrement vigilants à ne pas rompre la chaîne du froid.

Comment aider les enfants à faire de bonnes siestes réparatrices ?
Il faut  aérer vos pièces le soir et le matin et fermer les volets en journée. Vous pouvez disposer une bouteille congelée devant le ventilateur avant le coucher (ne laissez pas l’air du ventilateur sur les enfants pendant leur sommeil).
Les enfants dormiront simplement en couche.
Vous pouvez proposer une activité avec de l’eau avant la sieste, mouiller le corps des enfants au gant ou au brumisateur pendant leur sommeil.
Pour les rafraichir s’il fait vraiment trop chaud, vous pouvez mouiller des serviettes, un bob pour la tête, des draps ou des gants à l’eau et les poser sur les zones du corps où se trouvent les gros vaisseaux sanguins : autour du cou, sur le front, les tempes, aux plis de l’aine, sous les bras.
Si vous donnez un bain aux enfants pour les rafraichir, la méthode est la même que pour les fortes températures : deux degrés de moins que la température du corps, c’est-à-dire 35°C.


A lire aussi : 7 précautions pour protéger les enfants pendant la canicule
Article rédigé par : Amandine Micoulin
Publié le 27 juin 2019
Mis à jour le 28 juin 2019