Enquête nationale sur le métier d’infirmière puéricultrice

L’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE) lance aujourd’hui, mardi 3 avril, une enquête nationale sur le métier d’infirmière puéricultrice. Destinée aux 20 000 professionnels du secteur, elle a pour objectif de « sonder l’état de santé d’une profession malmenée ces derniers temps », explique l’association dans son communiqué. En évoquant notamment l’évolution du système de santé, la désertification médicale et l’évolution des besoins de la population. « Il convient de repenser notre métier et notre offre de soins. »

Double objectif
L’enquête doit permettre d’établir, d’une part, des pistes de travail pour la construction du projet associatif de l’ANPDE qui sera présenté aux adhérents à la rentrée prochaine. Cette consultation vise à garantir un projet et une vision proche des infirmière puéricultrices diplômées et étudiantes pour les années à venir et représente donc « une véritable garantie de répondre aux réalités du terrain. » Il s’agit d’autre part de sonder les besoins et les problématiques rencontrées par les professionnels, mais aussi d’évaluer la qualité de vie au travail, quel que soit le lieu d’exercice. Des observations dont l’association se saisira pour faire des propositions cohérentes sur l’évolution du métier et le futur de l’exercice professionnel.

Le questionnaire est en ligne jusqu’au lundi 30 avril. L’étude de l’ANPDE débouchera sur une série de propositions qui feront l’objet d’un livret blanc présenté à la fin de l’année. Rappelons que la réingénierie du diplôme d'infirmière puéricultrice est actuellement en cours. Les référentiels devront être finalisés afin que tout soit prêt pour la rentrée 2019.

Participer à l’enquête
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 03 avril 2018
Mis à jour le 03 avril 2018