Fermeture des crèches pour trois semaines !

Emmanuel Macron, le président de la République lors de son allocution télévisée, vient de l’annoncer : les crèches vont fermer dès mardi prochain 6 avril pour trois semaines.

C’est une surprise. Car si la fermeture des écoles et les vacances anticipées pour certaines zones étaient prévisibles et attendues, celle des crèches n’était pas vraiment d’actualité. En effet plusieurs études et de nombreux médecins- notamment les pédiatres de la Société Française de Pédiatrie- notaient que les crèches n’étaient pas des clusters et que les tout-petits n’étaient ni plus contaminés ni très contaminateurs.
Hier la FFEC publiait un communiqué demandant le maintien de l’ouverture des crèches. En vain donc.
Le président de la République a néanmoins tranché. Et comme souvent il a été décidé d’aligner les crèches et les micro crèches sur les écoles. Certaines crèches, comme au printemps 2020, resteront ouvertes pour  accueillir les enfants des personnels soignants et autres personnels dits indispensables. Il faudra sans doute attendre l'intervention du Premier ministre, Jean Castex, de jeudi soir, pour connaître tous les détails de ces nouvelles mesures. Sans doute saura-t-on aussi si les MAM sont concernées par ces fermetures et ce qu'il advient des assistantes maternelles exerçant à domicile.

Vaccination prioritaire pour certaines professions
Emmanuel Macron, sans citer précisément les professionnels de la petite enfance, a néanmoins annoncé que d’ici le 26 avril, la vaccination sera proposée en priorité à certaines professions dont « les enseignants, les forces de l’ordre et d’autres professions ». On peut donc penser que les personnels de crèche en feront partie. C’est la demande de nombreux syndicats ou associations comme le SNPPE, la FFEC, mais aussi de France Urbaine, de l’ANDEV et du RFVE.

La FFEC demande que les pros de la petite enfance soient déclarés professions indispensables et un renforcement des soutiens financiers

Dans un communiqué, la FFEC « prend acte de la décision de fermeture générale des crèches, sauf pour les personnels indispensables ». Et rappelle que les entreprises de crèches et de micro-crèches « prendront toute leur part à la lutte contre la pandémie en deuxième ligne et appelle le gouvernement à publier la liste des professions indispensables pour lutter contre le COVID-19 pendant ce troisième confinement en veillant à ce que les professionnels de la petite enfance mobilisés pour accueillir les enfants des autres soient déclarés indispensables ».
Enfin, la FFEC demande « toutes les mesures économiques pour participer à la lutte et assurer la pérennité des gestionnaires ». Et donc la réactivation sans délai de l'activité partielle à 100% et la possibilité de pouvoir bénéficier de la suspension des loyers, le rétablissement des aides de la CAF pour les établissements fermés, un soutien spécifique aux établissements partiellement ouverts, soutien qui a été inexistant en 2020...
 
Article rédigé par : C.L
Publié le 31 mars 2021
Mis à jour le 01 avril 2021

Portrait de KOCH
le 01/04/2021 à 07h56

Bonjour, C est normal de parler des crèches mais on oublie souvent les assistantes maternelles et les MAM. Est ce que l on pourra se faire vacciner ?