Mission IGAS sur les crèches : auditions, visites et questionnaires

La Mission de l’IGAS ayant pour objet « l’évaluation des processus et des mesures mis en œuvre afin de garantir la sécurité et la bientraitance des enfants accueillis en EAJE » et actuellement en cours, diffuse trois questionnaires en ligne à destination des professionnels du secteur et des parents. Réponses attendues : le 30 novembre.
Un travail d’évaluation précis et méthodique
 Rappelons que cette mission a été confiée à quatre inspecteurs généraux de l’IGAS :  Le Dr Nicole Bohic, Jean-Baptiste Frossard, Christophe Itier, et Thierry Leconte, suite à une saisine du  ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, le 22 juillet dernier. Une décision attendue de tous après le décès d’une petite fille dans une micro-crèche de Lyon. Les quatre inspecteurs généraux procèdent non seulement à des auditions de personnes investies dans le secteur et susceptibles d’apporter un éclairage ou des expérience utiles à leur bonne compréhension des enjeux et des difficultés rencontrées, mais aussi réalisent des visites dans des crèches et micro-crèches partout en France. Pour compléter leur évaluation, ils ont donc décidé de lancer des questionnaires en ligne auprès des pros et des parents.

Des questionnaires anonymes et ciblés
Deux questionnaires sont diffusés depuis le début du mois : l’un en direction des directeurs et l’autre en direction des professionnels des EAJE (sauf crèches familiales et jardins d’enfants). Deux questionnaires assez larges qui abordent toutes les composantes du travail et de l’accueil. Côté direction, il est centré sur les conditions d’accueil et de fonctionnement (architecture, équipes, pédagogie, relations avec les parents), mais aussi les risques de maltraitance au sein de l’établissement et leur repérage. Côté pros de terrain, il évoque bien sûr les conditions de travail, le taux d’encadrement et la qualité d’accueil, la prévention de maltraitance au sein de la crèche mais aussi le projet pédagogique, l’analyse de pratique et formation. Deux questionnaires très complets qui se terminent par un « espace d’expression libre ».
L’IGAS précise que :
« -  Les questionnaires sont entièrement anonymes et ne permettent pas d’identifier ni l’établissement ni la commune d’exercice ;
-   La réponse à chaque questionnaire (directeurs ou professionnels) demande  au moins 30 minutes (durée variable en fonction du temps que les personnes consacrent aux espaces d’expression libre) ;
-   Le retour était initialement attendu pour le 18 novembre, ce délai est prolongé au 30 novembre 2022;
- Les personnes peuvent ne répondre que partiellement mais elles doivent aller au bout du questionnaire et cliquer sur « valider » pour que leur réponse soit prise en compte ;
-  Elles pourront recevoir ces questionnaires par plusieurs biais, dans la mesure où nous sollicitons plusieurs acteurs pour les diffuser (Départements/PMI, fédérations, communes /communautés de communes/métropoles, personnes que nous avons rencontrées à l’occasion de nos entretiens ou de nos visites de terrain…). L’objectif étant de nous assurer que le questionnaire circule le plus largement possible : à ce titre, les personnes qui le reçoivent ne doivent pas hésiter à le relayer à leur tour
.

Déjà 4200  réponses
 La mission « crèches » a déjà reçu 3000 réponses au questionnaire destiné aux professionnels et 1200 à celui adressé aux directeurs d’EAJE. Un beau « score » qui montre bien que le secteur est motivé pour que l’accueil soit amélioré. Des réponses selon l’IGAS assez factuelles et sobres. Il a été décidé étant donné les différents jours fériés de novembre de prolonger la vie de ces questionnaires. Les réponses seront donc acceptées jusqu’au 30 novembre.
Pour compléter cet « état des lieux », à côté de cette vision très professionnelle, la mission vient aussi de lancer un questionnaire à destination des parents. L’idée étant de connaître leur perception de la qualité d’accueil dans les crèches.

Un calendrier légèrement bousculé.
La mission de l’IGAS, vu l’importance de son sujet, n’a pas souhaité bâcler son travail ! Dès lors, le point d’étape avec le ministre prévu pour mi-octobre sera plutôt fin novembre, voire début décembre. Et le rapport prévu pour mi-décembre sera plutôt remis au ministre en début d’année 2023. Et c’est lui et lui seul qui décidera de le rendre public ou pas. Et c’est lui aussi qui aura la responsabilité de la suite à lui donner en termes de mesures concrètes et effectives à prendre.


Accéder aux questionnaires
Questionnaire à destination des responsables de crèche (directeur et directeur adjoint, responsable technique de crèche parentale ou référent technique de micro-crèche)
Questionnaire à destination des professionnels des crèches
Questionnaire à destination des parents

Cet article a été publié pour la première fois dans notre Lettre Hebdo 68 en date du 14 novembre
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 16 novembre 2022
Mis à jour le 16 novembre 2022