Modes de garde : critères de choix et attentes des parents

Lorsque les parents choisissent le mode de garde de leur enfant de nombreux critères entrent en jeu. Afin de savoir et comprendre ce qui les conduit à opter pour tel ou tel mode de garde, et ce qu’ils en attendent, la Cnaf a interrogé 3 500 jeunes parents d’enfants nés en 2016. Les principaux résultats.

Les critères de choix du mode de garde : revenus des parents, coût et proximité
Le revenu des parents a sans surprise une incidence sur le choix du mode de garde de leur enfant. On apprend via l’enquête de la Cnaf que « que les parents qui travaillent tous les deux avant la naissance avec des revenus modestes utilisent moins souvent la crèche et ont 3 fois plus la probabilité de garder eux-mêmes leur enfant qu'un couple aux revenus plus élevés. Cette probabilité est encore plus grande si l'un des deux parents travaille à temps partiel, généralement la mère. »
Par ailleurs, l’étude met en avant que « lorsque le coût du mode d’accueil était un critère très important pour les familles au moment du choix du mode d’accueil, elles se tournent plus souvent vers un accueil en Eaje plutôt qu’un autre mode d’accueil, toutes choses égales par ailleurs (probabilité multipliée par 1,5). »
La proximité entre le lieu de garde et le domicile/ou le travail est un critère également important pour les parents quand ils décident d’opter pour un mode de garde formel. A noter que ceux qui recherchent des horaires étendus, notamment la possibilité de faire garder leur enfant après 19h ont moins de chance de voir leur enfant accueilli par une crèche. Ces familles ne se tournent également pas vers une assistante maternelle.
Quant aux parents pour lesquels, il est important que leur enfant soit accueilli quand il est souffrant, ils « ont 2,5 fois plus de chance d’utiliser une assistante maternelle et moins de chance que leur enfant soit accueilli en Eaje », par rapport à ceux qui ne trouvaient pas ce critère comme décisif. 

Bien-être et développement des enfants : des attentes différentes selon le mode de garde choisi 
L’enquête de la Cnaf explique que le souhait de concilier vie familiale/vie professionnelle a un impact sur le choix du mode de garde. Ainsi, « l’envie de s’occuper soi-même de son enfant peut être l’une des raisons qui conduisent l’un des parents à être le seul mode d’accueil de son enfant. »
L’étude a également posé aux parents des questions concernant leurs attentes en matière de bien-être et de développement de leur enfant. Il apparaît que les familles pour lesquelles il est très important « que leur enfant pratique de nombreuses activités » et « côtoie des enfants de milieux sociaux variés » ont davantage de chance de se tourner vers un EAJE.
En revanche, celles qui estiment « le fait que leur enfant puisse s’épanouir dans une relation affective avec une personne référente » comme important ont plus de probabilité de le confier à une assistante maternelle.

Voir les principales conclusions de l’enquête
Article rédigé par : Caroline Feufeu
Publié le 09 octobre 2020
Mis à jour le 09 octobre 2020