Psu 2014 : premier bilan positif, selon les chiffres de la Cnaf

C’est aujourd’hui que la Cnaf présente à ses partenaires le premier bilan de la Psu  (prestation de service unique) version 2014, celle-là même qui mobilise actuellement bon nombre de professionnels au sein du Collectif « Nos crèches ne sont pas des dépose-minutes ».
Le bilan que présente la Cnaf est largement positif : tous les indicateurs retenus par la Cnaf  pour juger de la qualité des EAJE se sont tous améliorés. En 2012, seuls 58,2% des gestionnaires fournissaient les couches et les repas. En 2015, ils sont 79,4 %. Quant aux taux de facturation, c’est grâce à la réforme que la baisse a été initiée dés 2014. Pour 2015, il serait de 112%. La tendance semble donc inversée. En 2012, 19% des crèches avaient , selon la Cnaf « le meilleur service rendu »  soit un taux de facturation le plus faible et fournissaient couches et repas. En 2015, elles étaient  23%. Enfin en 2012, 11% des structures affichaient un taux de facturation supérieur à 117%, elles  n’étaient plus que 4% en 2015. 
Conclusion : en 2015, 7 établissements sur 10 (quels que soit leur taille, leur implantation ou leur gestionnaire) sont vertueux (selon les critères retenus par la Cnaf) et pourront bénéficier des meilleurs prix plafonds (revalorisation de 3% et 5%.)

Lire aussi sur le même sujet
Psu : la Cnaf défend son bilan : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/psu-prestation-de-service-unique-la-cnaf-defend-son-bilan
L'interview de Marie-Hélène Heurtig : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/mh-hurtig-puericultrice-formatrice-la-psu-genere-des-effets-contraires-sa-philosophie
L'interview de Jérôme Bonnemaison : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/jerome-bonnemaison-il-faut-revoir-le-role-de-la-pmi-et-le-systeme-de-financement-des-creches-par-la
Les professionnels de la petite enfance partent en guerre contre la Psu : -https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/les-professionnels-partent-en-guerre-contre-la-prestation-de-service-unique-psu
Article rédigé par : Catherine Lelièvre