Réforme des modes d’accueil : la réaction de l’Acepp

Il y a quelques jours, Adrien Taquet, Secrétaire d’état à l’Enfance et aux Familles, donnait le coup d’envoi de la réforme des modes d’accueil. Suite à ses annonces, l’Association des collectifs enfants parents professionnels (Acepp) prend la parole pour exprimer les points d’accord avec la réforme mais aussi ses attentes et regrets.

Très attendue par les gestionnaires et les pros de terrain, la réforme des modes d’accueil telle qu’annoncée par Adrien Taquet suscite toutefois de vives inquiétudes. En témoigne la mobilisation prévue aujourd’hui. De son côté l’Acepp a souhaité réagir par la voie d’un communiqué dans lequel elle commence par rappeler les points qui la satisfont. C’est le cas de la mise en place de Comités départementaux des services aux familles, l’obligation d’appliquer la Charte nationale pour l’accueil du jeune enfant, les avancées pour les assistantes maternelles dont la médecine du travail, la possibilité d’administrer des médicaments et le maintien du ratio 40/60 concernant la qualification des personnels de crèches. 

Pour le reste, l’Acepp prend acte des mesures annoncées mais souhaite plus de précisions concernant  le référentiel bâtimentaire national qui va permettre d’harmoniser les normes, l’introduction du guichet administratif unique pour les porteurs de projet, « les élargissements des missions des Relais Assistants Maternels qui deviennent des Relais Petite Enfance, les conditions d’extension du nombre d’enfants qu’une assistante maternelle pourrait accueillir même si c’est à titre exceptionnel et le fait qu’un professionnel dans une crèche puisse être seul avec 3 enfants ».

Enfin, l’Acepp déplore que la réforme ne prévoie finalement pas : « l’obligation de l’analyse de la pratique (temps collectifs de réflexion sur les pratiques professionnelles) pour tous les professionnels en charge d’accueillir des jeunes enfants, l’instauration du Comité National des Services aux Familles avec un pilotage de l’Etat, que les Maisons d’Assistants Maternels soient considérées comme un accueil collectif. »

L’Acepp souligne qu’elle sera présente lors des concertations à venir annoncées par le gouvernement.
Voir le communiqué de presse de l'Acepp

Lire notre article Réforme des modes d'accueil : Vive inquiétude des assistantes maternelles
Article rédigé par : C.F.
Publié le 03 décembre 2020
Mis à jour le 03 décembre 2020