Adrien Taquet précise ses annonces pour les pros de la petite enfance

C’est par une voie non classique, un Facebook live, que Adrien Taquet a choisi de préciser les mesures révélées ce week-end au JDD, mais également d'en annoncer de nouvelles, notamment une concernant les PMI.

35 millions d’euros pour les PMI
« Nous augmentons et nous accélérons en parallèle l’effort initié cette année pour renforcer les Protections maternelles et infantiles (PMI) : après avoir investi 15 millions d’euros dans 30 départements en 2020, ce sont 35 millions d’euros qui seront consacrés au total en 2021 au renforcement des PMI dans 70 départements. Cet investissement doit permettre aux PMI de recruter du personnel -même si je sais que le sujet des recrutements est bien plus complexe, et nous nous y attelons par ailleurs-, et de mieux s’articuler avec les maternités pour mettre fin à cette rupture qui existe entre le suivi à l’hôpital et à domicile », promet Adrien Taquet. Un engagement fort de la part du gouvernement auprès des PMI dont on sait qu’elles sont en souffrance.

La Cnaf sollicitée pour la mise en place de groupes de parole
Pour aider les jeunes parents, particulièrement ceux qui sont seuls, sans soutien, le gouvernement souhaite créer des groupes de parole entre pairs avec la Cnaf. « Des expériences en France et à l’étranger ont montré comment ces groupes pouvaient permettre de sortir de l’isolement et de développer ses compétences parentales », a souligné Adrien Taquet.

Le « référent parcours 1000 jours » bientôt expérimenté
Adrien Taquet a précisé qu’il y aurait un parcours 1000 jours spécifique pour les plus fragiles. A l’intérieur de celui-ci est prévue l’expérimentation d’un « référent parcours 1000 jours », dès 2021, dans plusieurs régions « pour les situations parentales les plus complexes. » « Ces professionnels, sage-femme ou autre selon les besoins identifiés, auront pour mission de coordonner l’ensemble des acteurs impliqués dans le suivi des parents et de l’enfant », a-t-il détaillé.

L’adhésion à la Charte nationale d’accueil du jeune enfant obligatoire pour obtenir l’agrément
C’est une mesure importante, puisque d’ici fin 2020, les EAJE ainsi que les assistantes maternelles devront s’engager à respecter les principes de la Charte nationale d’accueil du jeune enfant. « Cela deviendra même une condition d’octroi des autorisations et des agréments », a précisé Adrien Taquet.
Il a également redit la possibilité, pour les assistantes maternelles, d’accueillir un enfant en plus, une semaine par mois, en urgence, sans donner plus de précisions. Autre point : on leur facilitera « l’accès à la formation et à la médecine du travail de droit commun. »

Une expérimentation pour des solutions d’accueil à horaires atypiques
« Nous allons lancer une expérimentation sur quelques territoires candidats pour la mise en œuvre de solutions d'accueil à horaires atypiques, en poussant la logique plus loin encore que ce qui se fait aujourd’hui, par exemple en nous inspirant de ce qui se fait en Finlande, avec des crèches 24/7 dont j’ai pu voir le succès, en particulier auprès de personnes dans des situations socialement et professionnellement précaires », a-t-il expliqué.

Un grand plan de formation des pros de la petite enfance
48 millions d'euros seront consacrés au vaste plan de formation des pros dont le contenu sera réactualisé. Le gouvernement est dans une démarche de revalorisation des métiers de la petite enfance. La volonté est d'offrir de l'accueil de qualité et de susciter des vocations. Le but est également d'offrir le maximum de solutions aux parents.

Mode d’accueil : et la réforme des normes ?
« Nous sommes par ailleurs engagés dans une démarche plus globale de clarification et de mise en cohérence des normes -j’aurai l’occasion d’y revenir prochainement-, afin de faciliter, grâce à des règles plus claires mais pas moins exigeantes, la création de places et les conditions d‘exercice pour les assistants maternels », a précisé le secrétaire d’Etat à l’enfance et aux Familles.

Il a par ailleurs remercié les assistants maternels pour leur implication et engagement auprès des familles et des enfants pendant cette crise sanitaire difficile que nous vivons actuellement.

Voir les premières annonces d'Adrien Taquet
Article rédigé par : Caroline Feufeu
Publié le 28 septembre 2020
Mis à jour le 01 octobre 2020