Les politiques Petite Enfance

Journée nationale des professionnels de la petite enfance : un premier rendez-vous qui fera date

La première journée nationale des Professionnels de la petite enfance qui s’est tenue hier à la plaine Saint-Denis fut un succès. Les professionnels ont été informés des réformes en cours mais ils ont pu aussi faire entendre leur voix. Retour sur cette   journée née du rapport Giampino et reprise dans le plan d’action pour la petite enfance annoncé par la Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, Laurence Rossignol en novembre dernier.
 Cela aurait pu être une « grand-messe » un peu guindée, sans aspérités ni possibilités d’échanges, ce fut un rassemblement studieux et convivial, un moment véritablement d’échanges où la parole des professionnels n’a pas été phagocytée, même quand elle était critique et revendicative. Organisée dans l’urgence dans un lieu moins officiel qu’un amphithéâtre de ministère - L’Usine -  à  la Plaine Saint-Denis, la première journée des professionnels de la petite enfance fut un succès. Succès que dès l’ouverture on pouvait pressentir. Une salle comble : plus de 400 professionnels venus de toute la France représentant tous les métiers, toutes les fonctions de la petite enfance et toutes des associations, collectivités locales entreprises, fédérations professionnelles, syndicats, collectifs etc.  Comme le notait la Ministre Laurence Rossignol dans son discours d’ouverture « la représentation de la diversité du secteur ». La Ministre a défendu son plan d’action pour la petite enfance exhortant les professionnels à « s’en saisir pour le faire vivre ». « Le plan d’action c’est un cadre que vous offre le Ministère » a-t-elle souligné.  Et a-t-elle ajouté avec un certain humour : « je souhaite que cette journée soit la première et soit suivie de beaucoup d’autres. Je vous fais confiance, vous aurez la même exigence envers mon successeur que celle que vous avez eue à mon égard ». Enfin, assez émue, elle a conclu : « Je suis fière des fondations que nous avons construites de l’identité commune que nous avons donné à votre secteur ».

Nouveaux diplômes dès la rentrée 2017
Cette journée a été l’occasion pour le Ministère de transmettre des informations sur les dossiers en cours. La formation et la rénovation des diplômes tout d’abord. Un sujet sensible. Trois diplômes sont actuellement concernés : le CAP accompagnant éducatif petite enfance ( ex CAP petite enfance) dont la refonte est terminée, le diplôme d’état d’auxiliaire  de puériculture ( dont la réforme est pilotée par le Ministère de la Santé en même temps que celui d’aide-soignant) actuellement de niveau V comme le CAP  et qui pourrait passer en niveau IV et enfin celui d’EJE dont il est déjà acté qu’il deviendra un diplôme de niveau II mais dont beaucoup de points sont encore en discussion. Néanmoins, la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) a confirmé hier que le timing serait respecté et que ces réformes entreraient en vigueur en septembre 2017. Enfin les trois formations auront comme promis un corpus commun.
 
Le texte-cadre : 10 principes-clefs déclinés

Chaque participant a reçu un exemplaire du texte-cadre destiné à forgé une identité commune à l’ensemble des professionnels de la petite enfance. Il établit un socle de valeurs communes. Sylviane Giampino, auteur du rapport qui porte désormais son nom, aujourd’hui vice-présidente du Haut Conseil à la Famille, à l’Enfance et à l’Age (HCFEA), présidente de formation enfance, pour qui cette journée était un moment particulièrement important, a salué la qualité de ce document-cadre issu de la large concertation qu’elle avait animée. « Il s’agit a-t-elle expliqué de dire comment un pays envisage de s’acquitter de sa mission d’accueil des plus jeunes ». Le texte-cadre qui sera soumis pour avis au HCFEA aujourd’hui s’appuie sur 10 principes-clés énoncés dans sa version courte au nom de l’enfant puis détaillés et explicités  dans une version plus longue (10pages) pour que tous les professionnels puissent s’en inspirer, se les approprier. Un texte fort et consensuel qui « concerne l’ensemble des modes d’accueil et s’adresse à tous ceux qui les conçoivent, les mettent en œuvre et les font progresser : élus ; gestionnaires, spécialistes, institutions,  services, professionnels et parents » peut-on lire dans l'introduction de ce document  intitulée : accueillir les filles , les garçons  et leurs familles , de la naissance à trois ans . Rappelons que ce texte n’a force de curriculum, il donne des orientations.

Deux guides publiés le mois prochain
Le guide des normes dans les EAJE à destination des PMI et des porteurs de projets sera finalement publié le mois prochain. Mais les grandes lignes en ont été données. Il s’agit de clarifier les normes et de faire le tri en celles qui sont obligatoires et celles qui ne le sont pas, et de répertorier les bonnes pratiques. Préparé en concertation avec les acteurs concernés (PMI, gestionnaires, architectes), ils devrait permettre d’harmoniser les exigences  souvent diverses selon les départements et les PMI, et de mettre fin à certaines contraintes injustifiées comme un nombre de m2 par enfant par exemple.
Laurence Rossignol, lors de son intervention, a aussi annoncé la publication  le mois prochain d’un guide co-signé avec la Cnaf sur la sécurité dans les EAJE  (avec autocollants à coller dans les crèches : Porte fermée = sécurité des enfants ») reprenant les grandes lignes de la circulaire du 17 août 2016.

Une reconnaissance pour la petite enfance et ses professionnels
Tables-rondes où à côté de la  DGCS, des chercheurs ou experts pouvaient donner leur point de vue. Remarques, doutes, questions précises ou revendications clairement exprimées notamment sur les normes d’encadrement, les qualifications et les conditions nécessaires à un accueil de qualité durant les moments où à l’issue des tables rondes la parole était donnée à la salle. Ateliers avec des échanges vrais et constructifs sur les pratiques professionnelles, le récit d’expériences innovantes, l’expression de difficultés, la réflexion…Les professionnels ont eu le sentiment d’être considérés, écoutés voire entendus et d’appartenir à un même monde.  C’est en tout cas ce qui ressortait des discussions lors des séances des pauses. « C’est super. On nous donne la parole. Espérons que les projets présentés puissent aller au bout » dit cette directrice de Ram de la région parisienne. « On est à un tournant. Pour moi cette journée marque un tournant pour la petite enfance. Pour les professionnels comme pour les familles » explique tout sourire la directrice de la créché CAF d’Ajaccio.  « C’était très riche. Difficile de faire un choix dans les ateliers. » notait cette directrice adjointe de crèche. Quant à Marie Hélène Heurtig, formatrice, elle remarque : « je suis très contente que cette journée ait lieu sous l’égide du Ministère. C’est une visibilité pour la petite enfance. Même si les ateliers étaient trop courts pour qu’il puisse en ressortir quelque chose de concret, cela a créé une émulsion, une dynamique, du mouvement dans la réflexion. Juste une critique sur l’organisation : pour les provinciaux comme moi, on a eu les infos trop tard pour s’organiser ».

 Cette journée, première mesure, très symbolique, d’un plan d’action pour la petite enfance parfois critiqué par des professionnels qui attendaient plus d’engagements sur un certain nombre de leurs revendications, on ne peut le nier, a mobilisé beaucoup d’énergies et suscité beaucoup d’envie et d’espoir. Et quelques regrets ou insatisfactions bien sûr ! La petite enfance, vous le savez, ce n’est pas le monde des Bisounours !


Lire aussi : Les 10 points firts du texte-cadre national pour l'accueil du jeune enfant
 
Article rédigé par : Catherine lelièvre
Modifié le 28 février 2017

3 commentaires sur cet article

Bonjour, enfin des mesures qui placent l'enfant au centre de nos préoccupations et qui lui donnent la place qu'il méritent, les enfants ne sont -ils pas notre avenir ? N'ayant pu, à mon grand regret, participer à cette journée je voudrais savoir si il serait possible de recevoir un exemplaire du texte cadre donné lors de cette journée et de connaitre le contenu, le référentiel du CAP accompagnant éducatif petite enfance car en tant qu'EJE et formatrice ces 2 documents me sont indispensables dans ma pratique actuelle. Merci d'avance pour votre réponse.
Bonjour, Bonjour , tous ces documents seront publiés en temps et heure sur le sie du Ministère. mais d'ores et déjà voici le lien de l'aryicle sur le texte-cadre avec les 10 principes. https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/les-points-forts-du-texte-cadre-national-pour-laccueil-du-jeune-enfant. Un article aussi sur le nouveau CAP : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/fiches-metiers/animateur-petite-enfance/cap-accompagnant-educatif-petite-enfance-pret-pour-la-rentree-2017. En espérant que vous y trouviez les informations que vous cherchez.
Merci pour votre réponse Merci pour votre réponse