« Handicap, Agir Tôt » : une campagne pour favoriser l’accompagnement précoce des enfants

L’Association Nationale des Equipes Contribuant à l’Action Médico-Sociale Précoce (ANECAMSP) a lancé la campagne « Handicap, Agir tôt ». Elle a pour objectif d’informer et sensibiliser sur l’accompagnement précoce des enfants présentant des troubles du développement : langage, communication, développement intellectuel, spectre de l’autisme, audition, vision, troubles moteurs et auditifs. Parrainée par Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, elle reçoit le soutien de nombreux partenaires tels que la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), la Croix Rouge Française, l’Association des Maires de France (AMF)…

Rattraper le retard dans la prise en charge des enfants
La campagne est née du constat d’une prise en charge encore trop tardive des enfants présentant des retards ou des difficultés de développement - absence de babillage, de manipulation, d’accroche dans le regard… Les parents se retrouvent souvent démunis sans savoir comment réagir ni à qui s’adresser. Les professionnels aussi, qui hésitent à en parler aux parents ou ne savent pas comment les aider. Or selon le rapport du Haut Conseil de l’Enfance, de la Famille et de l’Age (HCFEA), 30 000 à 40 000 enfants supplémentaires auraient besoin d’un accompagnement précoce.

4 messages fondamentaux
La campagne s’adresse donc à la fois aux parents d’enfants de moins de six ans et à toute personne ayant un projet d’enfant, et aux professionnels de la petite enfance et de la santé en contact direct avec les familles. L’idée étant de leur donner les clés pour repérer les décalages significatifs des les acquisitions de l’enfant et, pour les professionnels, d’orienter les parents même en l’absence d’un diagnostic vers les dispositifs d’action précoce des secteurs sanitaire et médico-sociale.
Les points fondamentaux abordés sont la manière de repérer, comment accompagner, pourquoi agir tôt permet de bénéficier de la plasticité liée au jeune âge, en quoi l’accompagnement précoce est un droit.

De nombreuses actions engagées
C’est une vaste campagne qui utilise différents vecteurs.
Le site internet www.handicap-agir-tot.com qui fournit des informations détaillées sur l’accompagnement précoce, présente les grandes institutions répondant aux besoins des enfants en difficultés, mais également montre des exemples d’accompagnement réussi.
Une série de 18 films présentant des situations très différentes qui donne la parole aux parents et aux professionnels pour expliquer la pertinence d’un accompagnement précoce. « En filmant à hauteur d’enfant, l’histoire de Rose, d’Antoine, d’Emma, de Sam, d’Isahn et des autres, nous avons voulu montrer que ces enfants avaient besoin, comme tous les enfants, d’entrer en relation et d’échanger avec leurs proches et qu’ils étaient capables, malgré leurs difficultés d’exprimer leur envie de communiquer et d’agir de façon autonome » explique Valeria Lumbroso, auteur et réalisatrice.
Des programmes de mobilisation des professionnels concernés mis en place par les Agences Régionales de Santé (ARS).
Et la sensibilisation de l’ensemble des professionnels de la petite enfance à l’accueil de tous les enfants.

Lancée le 24 septembre dernier, la campagne « Handicap, Agir Tôt » doit continuer de se déployer jusqu’à en décembre.


Pour aller plus loin : Les grandes lignes du rapport du HCFEA sur l’accueil des enfants en situation de handicap
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 17 octobre 2018
Mis à jour le 17 octobre 2018