Places en crèches : les conclusions de la consultation nationale sur les critères d’attribution rendues aujourd'hui

C’est aujourd’hui 31 juillet qu’Elisabeth Laithier rend à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, et Constance Bensussan, conseillère d’Emmanuel Macron au Pôle social et santé, une première série de conclusions et de propositions pour une plus grande transparence des critères d’attribution des places de crèches des communes. Une mission interministérielle qui avait été confiée à la maire adjointe chargée de la petite enfance à la ville de Nancy et co-présidente du groupe de travail sur la petite enfance à l’Association des Maires de France (AMF) le 7 juin dernier. Soit une période de moins de deux mois pendant laquelle Elisabeth Laithier et son équipe ont engagé une très large consultation nationale incluant les acteurs petite enfance dans toute leur diversité.

Une centaine de questionnaires ont été envoyés à des élus petite enfance dans toute la France. Le groupe de travail d’Elisabeth Laithier a reçu 71 réponses, « un taux assez exceptionnel ! » note-t-elle.

Des entretiens téléphoniques d’1h30-2h avec une vingtaine d’élus ciblés car appartenant à des communes ou des intercommunalités de tailles, richesses, géographies et sensibilités politiques différentes.

Quinze auditions ont été réalisées sur le site de l’AMF : les grands partenaires - la Caisse Nationale des Allocations Familiales (Cnaf), représentée par la présidente de son conseil d'administration Isabelle Sancerni et son directeur général Vincent Mazauric, la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) avec son directeur général Jean-Philippe Vainquant - les autres associations d’élus - les maires ruraux, France Urbaine -, les gestionnaires privés à but lucratif ou gestionnaires associatifs - l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss), la Fédération Française des Entreprises de Crèches (FFEC)… Egalement les "personnes qualifiées" représentées par le Syndicat des Médecins de PMI, le Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age (HCFEA) en la personne de Sylviane Giampino, l'Association Nationale des Equipes Contribuant à l'Action Médico-Sociale Précoce (ANECAMSP) avec Geneviève Laurent, la Fédération Nationale des Educateurs de Jeunes Enfants (FNEJE) représentée par sa co-présidente Julie Marty-Pichon. Ou encore l’association créée par Marlène Schiappa, Maman Travaille.

Trois déplacements dans les villes qui avaient signé en 2015 le « Pacte Transparence crèches » lancé par Maman Travaille : Le Mans, Bordeaux, Paris. L’occasion pour le groupe de travail de rencontrer l’élu(e) à la petite enfance, visiter des crèches, se rendre dans des quartiers politiques de la ville (QPV), rencontrer des représentants des familles (les services responsables de l’attribution des places en crèches). A Paris, Elisabeth Laithier et son équipe ont été reçus par Patrick Bloche, adjoint Education, petite enfance et famille à la Maire Anne Hidalgo, ainsi qu'Eric Lejoindre, maire du 18e arrondissement - un quartier très peuplé doté d'une grande mixité sociale.

Deux comités de suivi ont eu lieu, réunissant les cabinets des ministres, la DGCS et la Cnaf.

Une grande tendance émerge de cette consultation. « De toutes les auditions menées et déplacements effectués, nous avons clairement entendu une demande de lisibilité plus grande dans le processus d’attribution des places en crèches, explique Elisabeth Laithier. Cette mission devra donc permettre aux élus d’adopter des procédures plus claires, qu’ils porteront à la connaissance des familles. » Tout en rappelant que de nombreux territoires travaillent déjà depuis longtemps à affiner cette lisibilité. Une problématique qui rejoint celle du non-recours, régulièrement évoqué lors des différents colloques sur l'investissement social dans la petite enfance et la lutte contre la pauvreté...
Ce premier rendu est un point d'étape ; le recueil complet des propositions sera officiellement remis à la mi-septembre à Agnès Buzyn, Marlène Schiappa et Constance Bensussan qui en présenteront les grandes orientations.


Voir aussi : 20 mesures pour éradiquer la pauvreté des enfants et des jeunes
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 31 juillet 2018
Mis à jour le 31 juillet 2018