7 astuces pour protéger les enfants des piqûres d’insectes

Rendre chaque soir à ses parents un enfant dévoré par les moustiques peut être assez inconfortable, même si les parents savent bien que vous n’êtes pas dompteur(se) d’insectes et qu’eux-mêmes n’excellent pas dans ce difficile exercice. Faire appel aux répulsifs et autres insecticides ? Quand ils ne sont pas considérés comme toxiques -car contenant du DEET et donc à proscrire totalement-, ils sont souvent inadaptés aux enfants de moins de 3 ans, voire carrément honnis par les parents. Alors quelles solutions pour une bonne prévention ?
1. Installer des moustiquaires
C’est une recette de grand-mère, mais on n’a pas encore trouvé mieux. Devant les fenêtres, sur le landau ou la poussette, au-dessus du lit ou du parc si vous en utilisez un. Certaines moustiquaires sont déjà imprégnées de lotion répulsive et ne présentent pas de danger pour la santé des enfants, d’autant qu’elles ne sont pas en contact avec leur corps. En revanche, évitez s’asperger ces tissus avec un produit insecticide contenant du DEET, supposé toxique pour la santé. N’en aspergez pas non plus l’extérieur des vêtements des enfants, car avec la transpiration, les molécules nuisibles entreraient en contact avec la peau des enfants. De même, n’en vaporisez pas sur vos vêtements car lorsque vous porterez les enfants ou serez en contact avec eux, le produit peut imprégner leurs mains qu’ils porteront ensuite à leur bouche.

2.Vaporiser des huiles essentielles hors de la présence de l’enfant
Lavande, géranium Bourbon et citronnelle sont connues pour tenir les moustiques et les mouches à distance, voire même les guêpes. Mais leur utilisation ne doit jamais se faire au contact de la peau des enfants ni dans l’air en leur présence. C’est donc une astuce de demi-mesure, d’autant que l’action décroit avec les heures écoulées, ce qui permet juste de décourager un peu les insectes de jouer l’incruste. Vous pouvez utiliser un diffuseur dans la pièce où se tient ordinairement l’enfant pendant un temps de jeu à l’extérieur ou dans une autre pièce, mais il faut l’arrêter au moins une demi-heure avant que l’enfant ne revienne dans les lieux. A savoir, même si l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné est très efficace sur les insectes, elle est totalement interdite en présence d’un enfant de moins de 3 ans. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d’acheter des huiles essentielles répulsives. Assez contraignant donc, comme solution, non ?
 
3. Brancher un ventilateur

L’air pulsé par les pales tiendra les insectes à distance car ils n’ont pas la force de résister à la force de l’air. L’ennui, c’est que le ventilateur peut dispenser aussi de la poussière et irriter les voies respiratoires des enfants. Nettoyez les pales soigneusement chaque soir, ou investissez dans un modèle sans pales, coûteux certes, mais pratique. Et installez-le à bonne distance de l’enfant, en hauteur.  

4. Poser un appareil à ultrasons sur la poussette
A proximité de l’enfant à l’intérieur ou sur la poussette à l’extérieur, ces appareils à ultrasons tiennent les bestioles à distance. Vous pouvez aussi attacher à la capote des bracelets avec barrette imprégnée de produit répulsif, tant qu’ils restent à bonne distance de l’enfant et qu’il ne peut pas les manipuler. Pensez à toujours vous laver les mains après avoir manipulé ces objets.
 
5. Appliquer un répulsif anti-moustique après la crème solaire à filtre minéral
C’est une astuce à négocier avec les parents. En effet, certains d’entre eux sont très réticents devant l’usage de cosmétiques, même à but de protection solaire. Mieux vaut leur demander de vous en fournir, ainsi pourront-ils faire leur choix en fonction de leurs convictions, opter pour des formules bio ou pas. S’ils sont d’accord pour utiliser des répulsifs, il faut toujours appliquer la crème solaire en premier et l’anti-moustique ensuite car ce dernier a pour effet de minimiser l’action des filtres solaires lorsqu’il est appliqué en premier.
 
6. Poser des plants de tomates ou de basilic sur vos rebords de fenêtre

Ce sont des répulsifs naturels, sans danger pour les enfants, qui permettent de repousser l’intrusion des indésirables. Mais évitez les coupelles d’eau stagnantes dans les supports de pots…

7. Eviter les odeurs sucrées
A l’extérieur, pas d’eau de toilette sur vous, sur vos vêtements. Rien de tel pour attirer les insectes friands d’odeurs sucrées. De même, choisissez un goûter assez neutre (pain, petits-beurre, eau) afin de ne pas attirer les bestioles piqueuses avec des effluves de confiture et autres gourmandises fruitées. Rentrez plutôt à la maison si vous tenez à proposer aux enfants un goûter à base de compote et de fruits à croquer.
 
Article rédigé par : Mireille Legait
Publié le 10 juillet 2017
Mis à jour le 10 juillet 2017