Maux de dos et Troubles musculo squelettiques (TMS) : comment les éviter dans le secteur de la petite enfance

Les troubles musculo squelettiques ( TMS) : la maladie professionnelle la plus répandue

Les Troubles Musculo Squelettiques (T.M.S) sont des affections qui concernent les articulations, les muscles, les tendons et les nerfs. Les TMS du personnel du secteur de la petite enfance sont souvent localisés aux épaules, coudes et poignet. Les tendinites des muscles de la coiffe des rotateurs de l’épaule sont fréquentes pouvant aller jusqu’à la rupture. Ces tendinites des membres supérieurs sont bien sur la conséquence de gestes professionnels répétitifs effectués dans des mauvaises positions.
pro-petite enfance-porte-bebe.TMS
 D’une façon générale, les TMS les plus répandus sont les tendinites de l’épaule, l’épicondylite (coude), le syndrome du canal carpien (poignet) et les lombalgies (dos). Ils s'expriment par de la douleur mais aussi par de la raideur, de la maladresse ou une perte de force. Quelle que soit leur localisation, les TMS peuvent devenir irréversibles et entraîner un handicap durable. Afin que ces maladies ne deviennent pas chroniques, elles doivent être diagnostiquées et prises en charge précocement.

TMS : toujours liées aux conditions de travail
Les TMS sont directement liés aux conditions de travail (gestes répétitifs, cadences imposées, postures statiques, contraintes de temps, intensité, mauvaise conception des outils de travail…). À ces conditions peuvent s’ajouter des facteurs aggravants : froid, vibrations, risques psychosociaux, générateurs d’un état de stress. Chez les professionnels de la petite enfance les efforts de soulèvement des enfants/charges sont malheureusement toujours trop souvent effectués les bras tendus, la charge soulevée étant dans ce cas éloignée du corps. Non seulement cette posture va engendrer un déséquilibre antérieur du corps qui va augmenter énormément les contraintes sur la région lombaire mais, les bras étant tendus, l’articulation de l’épaule doit supporter également d’énormes contraintes. En effet, maintenir les bras tendus avec une charge de plus de 10/15kg plusieurs dizaines de fois par jour va solliciter très dangereusement les tendons des épaules, coudes et poignet. Ces postures répétées plusieurs fois par jours sur des dizaines d’années vont fragiliser les structures tendineuses et ligamentaires des épaules, coudes et poignets et entrainer des douleurs quotidiennes jusqu’à parfois l’impotence fonctionnelle c’est-à-dire l’impossibilité de travailler avec les enfants.

Prévention des TMS dans le secteur de la petite enfance : formation et matériel ergonomique
La formation des personnels à l’acquisition d’une gestuelle préventive, c’est-à-dire à la prise de conscience des mauvais gestes et à la mise en place des techniques de soulèvement et de prévention des tms sur la base de la balance rachidienne. Il faut acquérir les bons réflexes et soulever/déposer les enfants/charges en étant dans sa « bulle ». Cette formation doit être effectuée en équipe et sur site pour une meilleure efficacité.
L’achat de matériel « ergonomique » pour l’adulte. En effet, la grande majorité des structures de la petite enfance sont encore équipées de meubles, lit, caisses de rangement, etc. qui ne sont pas adaptées à l’utilisation et la manipulation des adultes. Il faut opter pour des meubles légers et faciles à déplacer. Il faut équiper les structures de lits hauts qui ne s’ouvrent que d’une seule main (bien que l’idéal soit le couchage au sol pour tous les âges). Il faut des tables de repas de quatre enfants sur roulettes, des tabourets à roulettes, des meubles de rangements sur roulettes, des caisses de rangement de jouet de moyenne contenance, des tapis de jeux de petite surface facile à nettoyer et à manipuler, etc.… Les plans de change doivent également être prévus pour éviter des manutentions sans risque pour le dos de l’adulte. Les dortoirs doivent être assez grands pour ne pas à avoir à utiliser des lits superposés qui entrainent des manipulations à risque pour l’adulte. Enfin, une salle de repos et des vestiaires avec douche pour le personnel devrait être prévus dans toutes les structures collectives pour améliorer la qualité de vie au travail.



 

TMS : 75% des maladies professionnelles

En France, plus des 3/4 des maladies professionnelles reconnues sont des troubles musculo-squelettiques (T.M.S.). Ils sont à l'origine de 8 millions de jours d'arrêt de travail et représentent un coût annuel de 800 millions d'euros pour les entreprises. Il faut rajouter à ces chiffres 8 autres millions de jours d'arrêt pour lombalgies déclarées en accidents du travail.
 

Article rédigé par : Par José Curraladas Masseur-kinésithérapeute DE Fondateur de « L’Ecole du Dos de la Petite Enfance »
Modifié le 07 juillet 2017
La prévention des risques des métiers de la puériculture et de la petite enfance s'étend à bien d'autres risques que les TMS: http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=346 La prévention des risques des métiers de la puériculture et de la petite enfance La prévention des risques des métiers de la puériculture et de la petite enfance