Publi-rédactionnel

Le portage : des bienfaits pour le porté et le porteur !

Le porte-bébé traverse les siècles, se modifie et s’adapte pour devenir le parfait allié des bébés et de ceux qui les portent. Le portage présente de nombreux intérêts et peut simplifier le quotidien des professionnels de la petite enfance. Voici pourquoi.

 

Quelle est l’invention la plus vieille de l’Histoire ? Le porte-bébé ! Selon l’archéologue britannique Timothy Taylor, il remonterait à un million huit cent mille ans. Rien que ça ! Il faut dire que les bébés ont en réalité toujours été portés. « Il suffit de regarder les tableaux du Moyen-Âge pour s’en apercevoir », témoigne Marie-France Morinaux-Hardebolle, sage-femme et spécialiste du portage depuis plus de 30 ans. « Tous les bébés sont dans un tissu, contre leur mère », poursuit-elle. A l’époque, pas de transat ni de cosy pour déposer le bébé. La seule façon de garantir sa sécurité était de le porter contre soi. Une pratique qui s’est un peu perdue au fil du temps… et qui revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des bébés et de ceux qui les portent.
 
Le portage répond au besoin primaire de proximité 
Dans les années 70, le maternage et la proximité mère-enfant connaissent un regain. Les porte-bébés font partie intégrante de cette approche. C’est dans ce contexte que BabyBjörn, une marque attentive aux besoins des parents et des bébés, lance le premier porte-bébé préformé en 1973. Une petite révolution dans cet univers qui permet aux parents de porter leur bébé « près du cœur ». Aujourd’hui, le portage n’est pas uniquement réservé aux parents. Il s’étend à tous ceux qui s’occupent du bébé comme les professionnels de la petite enfance. Grâce aux neurosciences et aux différentes études sur le sujet, nous savons désormais que le portage possède 1001 bienfaits. Les marques poursuivent alors leurs recherches pour proposer des porte-bébés toujours plus en accord avec les dernières avancées scientifiques. Après avoir passé 9 mois in utero, le bébé a plus que jamais besoin d’être dans un rapport de proximité avec l’adulte qui prend soin de lui. Il comble en effet le besoin primaire et ô combien essentiel de contact physique. Mais pas toujours facile de trouver un porte-bébé qui accueille un nouveau-né. C’est la raison pour laquelle BabyBjörn a lancé en 2018 le Mini qui permet de porter un tout-petit contre soi. Un portage physiologique rendu possible dès la naissance grâce à un long travail du département Recherche & Innovation autour de tissus comme le Jersey 3D ou encore le Mesh 3D. Ils permettent en effet d’envelopper le dos du bébé et de le maintenir dans une position naturelle, similaire à la position fœtale. De plus, le bébé est porté de façon verticale, ce qui lui fait du bien. Pourquoi ? « Parce que c’est une position physiologique pour un nourrisson qui est nourri exclusivement de liquide », explique Marie-France Morinaux-Hardebolle. En effet, le bébé ingère uniquement du lait dans un estomac dont la valve (le cardia) n’est pas encore mature. Résultat : il régurgite régulièrement. Grâce au portage vertical, son confort digestif est amélioré. Un soulagement pour le bébé… et son porteur.
 
Des bienfaits psychologiques ET physiologiques
Grâce au portage, le bébé se sent rassuré, apaisé. Son corps sécrète alors de l’ocytocine, la fameuse hormone du bonheur. La proximité avec l’adulte qui le porte stimule la production de cette hormone qui contribue au lien d’attachement. « Car l’attachement se joue aussi beaucoup au niveau du corps, explique la sage-femme, pas uniquement sur le plan psychologique. Ce sont carrément les hormones qui entrent en jeu dans ce lien ! », s’exclame-t-elle. Le portage a donc un réel impact sur la production d’hormone, c’est-à-dire sur la physiologie des bébés !
Puisque le sentiment de sécurité et le lien d’attachement sont renforcés grâce au portage, celui-ci peut donc être aidant dans l’adaptation d’un bébé à la crèche. En étant porté par le professionnel, le petit crée un lien et sécrète des hormones qui renforcent son bien-être et facilite son adaptation. Florine Diseur, directrice de la crèche Babilou-Le jardin des bambins, a mis en place le portage dans sa structure. Elle témoigne : « pour la familiarisation de l’enfant avec la crèche, le portage permet de créer une relation de confiance avec le professionnel encore plus intense. L’adaptation se fait beaucoup plus facilement et en douceur. »
 
Des bébés apaisés grâce au portage
Tout semble plus doux avec le portage. Et ce n’est pas qu’une illusion. Une étude publiée dans la revue Pédiatrics a montré que les bébés qui avaient été portés minimum 3h par jour pleuraient quasiment deux fois moins que les autres ! Les chercheurs (Hunziker et Barr) ont en effet constaté que les pleurs diminuaient en journée de 43 % allant même jusqu’à 51 % en soirée (de 16 h à minuit). A la vue de ces chiffres, le portage à la crèche ou chez l’assistante maternelle paraît être un excellent outil pour apaiser tout le monde. Florine Diseur en fait l’expérience : « Nous avons beaucoup moins de pleurs chez nos bébés, surtout au moment de l’endormissement. Porter un bébé nous permet de l’endormir avec bienveillance, sans pleurs. Cela lui donne aussi l’occasion de découvrir son nouvel environnement en douceur. » Cerise sur le gâteau : avoir un bébé en portage permet également d’endormir un autre enfant dans un lit en même temps ! Car c’est là aussi tout l’intérêt des porte-bébés : répondre au besoin du tout-petit tout en restant disponible pour les autres.
 
Des bienfaits pour le porteur aussi !
Les bienfaits pour les bébés sont multiples, nous l’avons vu. Mais ils sont aussi nombreux pour celui qui les porte. Outre le lien d’attachement renforcé, le porte-bébé permet surtout au porteur de garder sa liberté de mouvement. Une liberté importante pour les professionnels de la petite enfance qui s’occupent souvent de plusieurs enfants à la fois, d’âges différents. C’est d’ailleurs la raison principale qui a conduit Florine à opter pour le portage dans sa crèche : « Nous avions entre 5 à 10 bébés par jour et ça devenait difficile de s’occuper des bébés et en même temps des plus grands. Il nous fallait un outil pour répondre aux besoins de tous les enfants. Grâce au portage, nous avons trouvé la solution pour combler le besoin de proximité des bébés tout en gardant une bonne interaction avec les plus grands ». Marie-France Morinaux-Hardebolle acquiesce : « c’est le point majeur du portage ! ».
Grâce aux porte-bébés, les pros retrouvent vite une liberté de mouvement. D’ailleurs, les bébés portés partent plus rapidement découvrir le monde ! « En effet, le portage permet de développer l’oreille interne de l’enfant et de lui apporter un meilleur équilibre. De plus, le réservoir affectif du bébé est rempli grâce à la proximité de l’enfant avec l’adulte. Résultat : les bébés portés marchent plus rapidement que les autres et s’ouvrent au monde plus facilement », détaille la sage-femme. Les pros sont donc finalement moins sollicités quand les bébés grandissent.
Autre atout non négligeable : la préservation du dos des pros. Pratiquer le portage avec des porte-bébés physiologiques permet en effet de prendre soin du dos des porteurs car le poids de l’enfant est idéalement réparti. Quand on sait que les lombalgies et autres problèmes de santé liés au dos sont nombreux chez les professionnels de la petite enfance, on se dit qu’il est vraiment dommage de se priver du portage ! D’ailleurs, pour fêter ses 60 ans, BabyBjörn lance un nouveau porte-bébé : Harmony. Un concentré de recherches et d’innovation qui permet un portage physiologique dès la naissance et jusque 3 ans. Idéal pour le bébé comme pour le porteur ! La preuve que cet accessoire qui traverse les décennies n’a pas fini de nous épater.

Les grandes étapes du porte-bébé chez BabyBjörn

  • 1961 : naissance de la marque BabyBjörn
  • 1973 : BabyBjörn lance son tout premier porte-bébé : « Close to Heart »
  • 1980 : les papas figurent dans les publicités de la marque. Une première pour une marque de puériculture !
  • 1991 : un nouveau porte-bébé au style maritime voit le jour : « Original »
  • 1994 : le porte-bébé se pare de noir sous la demande des clientes et devient un produit iconique.
  • 2013 : BabyBjörn fait évoluer son porte-bébé et lance le « Porte-bébé One » qui marque le début d’une nouvelle gamme de porte-bébés.
  • 2017 : les papas posent fièrement avec leur enfant en porte-bébé. C’est la collection #dadstories.
  • 2018 : lancement du porte-bébé Mini, conçu pour les nouveau-nés, qui permet un portage physiologique dès la naissance.
  • 2021 : BabyBjörn fête ses 60 ans et lance son nouveau porte-bébé « Harmony » qui comble tous les besoins des bébés et de ceux qui les portent.

Publié le 18 juin 2021
Mis à jour le 28 juin 2021