C'est obligé que les petits cochons se fassent manger par le loup ?

Marie-Agnès Gaudrat et Marie Mignot
C
Un album tout en carton, avec de grands rabats, qui remet en question le rôle des méchants dans les histoires pour les enfants.

C'est bien connu : les loups mangent les cochons, les chats avalent les souris et les sorcières cuisinent les araignées. Et si on imaginait une autre histoire ? C'est le parti pris de cet album qui bouscule les évidences, inverse les rôles et invente de nouvelles chutes, au sens figuré comme au sens propre.

La couverture annonce très vite la couleur. Le loup, en gros plan, paraît bel et bien affamé mais les trois cochons, en retrait, ne semblent pas du tout effrayés. Au contraire, ils sont bidonnés. Bizarre… La suite est une succession de références enfantines déconstruites en trois temps : une question leitmotiv (C'est obligé que… ?), une illustration convenue mais colorée et vive qui représente un protagoniste (cochon, souris ou encore araignées) dans une mauvaise posture et une réponse cachée par un grand rabat qui propose une fin inopinée : le loup se retrouve les quatre pattes en l'air, le chat devient l'arroseur arrosé et la sorcière prend un bain dans son chaudron. D'autres gros méchants sont ainsi malmenés avec drôlerie jusqu'à la conclusion de ces multiples démonstrations : être petit, voire rikiki, n'empêche pas d'avoir des idées rusées pour se protéger des grands mal attentionnés. Voilà de quoi conforter les tout-petits qui n'ont peur de rien (il y en a aussi) et rassurer ceux qui ont peur de tout.

Pour tous, la lecture partagée de cet album est l'occasion de stimuler l'imagination pour inventer encore et encore de nouvelles fins dans lesquelles les gagnants sont les perdants et les petits bien plus malins que les grands. De belles revanches en perspective !

À partir de 2-3 ans

 
12,90
Article rédigé par : Anne-Flore Hervé
Publié le 07 janvier 2022
Mis à jour le 08 janvier 2022