Comment limiter la transmission du Coronavirus avec les tout-petits

On connaît les gestes barrière pour freiner la progression du virus. Mais que faire pour éviter la propagation entre les bébés ? Eux pour qui la vie rime avec câlins, marche à quatre pattes et mains dans la bouche ? Les conseils Dr. François Vié le Sage, pédiatre et responsable d’Info-Vac (*). Puisque les plus jeunes ne peuvent pas respecter les consignes d’hygiène, c’est aux adultes de les appliquer scrupuleusement.
Hier, lors de son allocution, le Président de la République a souligné que les enfants pouvaient contracter le Covid-19 tout en restant asymptomatiques et devenir ainsi des vecteurs invisibles de la maladie. On peut alors se demander quelles précautions d’hygiène doivent être mises en place autour des plus petits pour limiter la propagation du virus à travers eux. Une question qui concerne bien évidemment les parents, mais aussi les assistantes maternelles qui peuvent pour le moment continuer de travailler à leur domicile.  

Gestes barrières difficiles à instaurer
Comment faire respecter les fameux gestes barrière aux moins de trois ans passant leur temps à 4 pattes, les mains dans la bouches, bavant, mordant tout ce qu’ils touchent ? Cela semble presque mission impossible, d’autant qu’il n’existe pas d’études prouvant l’innocuité du gel hydroalcoolique chez les bébés. Néanmoins, le Dr. François Vié le Sage, pédiatre et responsable d'Info-Vac, groupe Infectiologie et Vaccinologie de l'Association française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) donne quelques conseils.

Eau et savon pour les enfants 
Si des doutes subsistent sur les effets indésirables du gel hydroalcoolique chez les nourrissons, le médecin rappelle que l’eau et le savon ne présentent, quant à eux, aucune contre-indication, bien au contraire ! Et au moins là, on ne craint pas la rupture de stock… N’hésitez donc pas à nettoyer les mains des plus jeunes ou les inciter à les laver aussi souvent que nécessaire. 

Gel hydroalcoolique, désinfectant et masque pour les grands
Pour nettoyer les mains des adultes, en revanche, rien ne vaut l’emploi du gel hydroalccolique. « Il n’y a pas plus efficace pour tuer les bactéries et les virus, affirme le Dr. Vié le Sage. Comme son usage est - en l’absence d’étude - à éviter chez les plus petits, c’est aux personnes qui s’en occupent d’y recourir le plus fréquemment possible. Notamment entre chaque change puisque le virus est présent dans tous les fluides corporels ». 
En outre, l’expert alerte sur l’importance du port de masques pendant les soins et la nécessité de nettoyer les surfaces avec des produits ménagers au minimum 2 fois par jour. Quant aux jouets et autres objets, que les enfants s’échangent allègrement, mieux vaut, dans l’idéal, y renoncer. Et si cela paraît impossible, il faut alors veiller à les désinfecter au même rythme.

Protéger les grands-parents
Enfin, le Dr. Vié le Sage souligne que ces consignes sont essentielles pour freiner la transmission du virus et ainsi protéger l’entourage des enfants. Il insiste sur la vulnérabilité particulière des personnes âgées et/ou fragiles et combien cela serait une mauvaise idée de confier aux grands-parents la garde de leurs petits-enfants.  

(*) Groupe Infectiologie et Vaccinologie de l'Association française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA)
Article rédigé par : Marie-Sophie Bazin
Publié le 13 mars 2020
Mis à jour le 16 mars 2020